lundi 19 novembre 2018 19:51:15

MASCARA : Une campagne sans incident

Trois semaines durant, la campagne électorale pour la présidentielle a permis à la population de Béni Chougrane de prendre connaissance, de découvrir et de juger des programmes des six candidats à cette échéance électorale du 17 avril 2014.

PUBLIE LE : 16-04-2014 | 0:00
D.R

Trois semaines durant, la campagne électorale pour la présidentielle a permis à la population de Béni Chougrane  de prendre connaissance, de découvrir  et de juger des programmes des six candidats à cette échéance électorale du 17 avril 2014.
La wilaya de Mascara a reçu  durant cette période les candidats ou leurs représentants et aucun incident majeur n’a été décelé, mis à part quelques cas liés essentiellement à l’affichage anarchique des portraits des candidats sur les tableaux conçus à cet effet.
Demain, les Mascaréens, à l’instar de tous les Algériens voteront pour élire un président à l'issue d'une campagne électorale. Les mandatés par le candidat indépendant A. Bouteflika  ont sillonné tout le pays en son nom devant des salles pleines à craquer notamment le dernier show de Sellal à la salle omnisports du complexe de l’Unité africaine.
Le bilan économique de Bouteflika, il est vrai, plaide en sa faveur tant les effets induits sont palpables sur tous les plans, nous ont dit de vive voix la majorité des personnes que nous avons questionnées à ce sujet.
Les autres candidats ont versé dans tous les discours ou la réalité, parfois, dépasse la fiction et l’utopie, sinon comment expliquer, nous dit ce jeune électeur universitaire, des mesures promises dans les programmes des candidats qui nécessitent de grands moyens de financement mais puisqu’il s’agit de parler en usant d’un discours creux et vague plein de généralités, la tâche est somme toute facile, mais la réalité est tout autre.
Rien n’a perturbé la fin de la campagne électorale, il ne fait de doute pour personne qu'Abdelaziz Bouteflika sera largement réélu. Les plus avisés affirment que c'est parce que les Algériens sont reconnaissants de la stabilité du pays.
Ses opposants ne sont pas de cet avis, naturellement. Durant 22 jours, les candidats à la présidentielle ont usé de tous le styles et les arguments pour convaincre les citoyens dans ces meetings populaires et visites de proximité pour les persuader d’aller voter massivement aux bureaux de vote pour leur donner leurs voix et accomplir leurs devoirs de citoyens libres.
Les grandes réformes radicales contenues dans le programme des candidats  dans tous les domaines, une attente de tout un peuple et la révision de la Constitution via un référendum, un programme, une plateforme de projet national renouvelable consolidé par des bases de démocratie participative et des droits de l’homme, la gestion  rationnelle, la bonne gouvernance, la citoyenneté, la consolidation des acquis et la préservation de constantes nationales et la refonte du système éducatif, judiciaire, économique et social, telles sont les grandes lignes directrices des programmes de beaucoup de candidats  en course pour la présidentielle de ce jeudi.
A. Ghomchi

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions