mercredi 19 septembre 2018 22:41:46

Vote de la communauté nationale à l’étranger : Les électeurs continuent d’affluer à un rythme régulier

Les opérations de vote pour l’élection présidentielle du 17 avril se poursuivent dans le centre de vote de Londres, à un rythme régulier et ce pour la troisième journée consécutive.

PUBLIE LE : 16-04-2014 | 0:00
D.R

Les opérations de vote pour l’élection présidentielle  du 17 avril se poursuivent  dans le centre de vote de Londres, à un rythme régulier et ce pour la troisième journée consécutive.

Par petits groupes ou en famille, les membres de la communauté établie en Grande-Bretagne arrivent au siège de l’Ambassade, qui abrite, pour la première fois, le bureau de vote, pour accomplir leur devoir électoral, non sans dire,  à la sortie du bureau de vote, leur fierté et leur volonté de contribuer au  succès de l’élection et leur souhait de voir le pays continuer à jouir de  la paix et de la stabilité.         
Dimanche, six bureaux itinérants ont été ouverts, pour la journée, à Dublin en République d’Irlande, Belfast en Irlande du Nord , Glasgow en Ecosse,  Cardiff au Pays de Galles, Manchester et Birmingham afin de permettre, ainsi, aux ressortissants qui ne peuvent pas se déplacer à Londres, de voter près de  leurs lieux de résidence.          
La Consule d’Algérie à Londres, Mlle Dalila Samah, n’a pas caché sa satisfaction quant aux moyens mis en place pour assurer la transparence du scrutin, l’impartialité de l’administration et aux  garanties offertes aux observateurs, sur la base de l’instruction présidentielle du 17 février. «Tout se fait en présence des observateurs qui assistent aux opérations de vote», a-t-elle ajouté, précisant que ceux-ci «gardent en permanence l’œil sur les urnes».          
Par ailleurs, il y a lieu de noter l’intérêt particulier de la presse  audiovisuelle britannique pour le vote à Londres. Plusieurs équipes de la BBC  TV et BBC Arabic ont planté leurs caméras à la sortie du centre de vote pour recueillir l’opinion des votants.          
Pour rappel, plus de 22.000 ressortissants établis au Royaume-Uni et en Irlande sont inscrits sur les listes électorales du Consulat d’Algérie à Londres.

Vote timide à Montréal après une affluence moyenne le week-end
Après un week-end qui avait enregistré une affluence moyenne, le vote de la communauté algérienne à Montréal a repris timidement  lundi, pour le compte de la présidentielle du 17 avril. L’opération a débuté samedi. Quelques ressortissants établis dans cette circonscription ont ainsi préféré, pour une raison ou une autre, se rendre aujourd’hui au centre de vote du consulat général d’Algérie de Montréal pour exprimer leur préférence à tel ou tel candidat.          
Comme à l’accoutumée et partout ailleurs, les premières heures de la journée enregistrent de faibles apparitions de votants, précise-t-on au niveau d’un des deux bureaux de vote du consulat, en ajoutant que pour la journée de lundi, l’affluence était encore plus timide car étant le premier jour de la semaine. N’ayant pu voter pendant le week-end en raison de son travail en tant  qu’agent de sécurité dans une surface au centre-ville de Montréal, Mohamed B.,  la quarantaine environ a accompli son droit électoral en cette matinée de lundi, accompagné de son épouse.          
Il y a lieu de relever que depuis le début du vote, un nombre considérable  de votants se déplacé famille, soit des parents accompagnés de leurs jeunes enfants, sachant que cette attitude n’est, pour certains d’entre les aînés,  pas du tout fortuite.          
«Si j’ai choisi de ramener avec moi ma fille de15 ans et mon dernier  de 7 ans, c’est bien pour leur faire inculquer l’amour de l’Algérie et la nécessité de l’attachement aux racines», commente Boualem Benaïssa, la cinquantaine et commerçant de son état.           
Après le week-end, les Algériens établis dans cette circonscription d’Amérique du Nord sont appelés à exercer leur droit constitutionnel tout au long de la semaine, d’autant que le vendredi prochain sera un jour férié en  raison des fêtes de Pâques, ce qui pourrait encourager les retardataires  à se prononcer, le jeudi 17 avril, soit la veille d’un long prochain week-end  au Canada.           
L’attente des derniers jours, comme c’est le cas en Algérie, il est  tradition que les centres de vote enregistrent une certaine affluence durant les tous derniers jours, voire les dernières heures, observe le consul général  d’Algérie à Montréal, Abdelghani Amara, qui relève, en outre, l’impact du facteur  climatique sur la décision d’aller voter ou pas.          
Il a aussi relevé qu’en 2009, «nous avions enregistré quasiment la même affluence, il faut savoir que les Algériens du Canada votent moins durant les législatives  car se sentent moins concernés et impliqués par les enjeux de cette élection que celle qui décide de celui qui présidera aux destinées de leur pays ».          
Tout au long du week-end, quelques ressortissants algériens se sont déplacés au siège du consulat général de Montréal en vue d’exprimer leur opinion et de donner leurs voix mais n’ont pu le faire car n’étant pas munis de leurs  cartes d’électeurs. «Ils ont environ une quinzaine dans ce cas, c’est une situation due essentiellement à un manque d’information de leur part dans la mesure où ils  croient qu’ils pourront automatiquement voter sans leur cartes dés lors qu’ils  sont inscrits sur la liste électorale», a expliqué, à ce sujet, Amara, précisant que l’acte de voter est volontaire et qu’il appartient,  par conséquent, aux électeurs désireux de voter de s’enquérir d’eux-mêmes de la démarche à suivre. Il a rappelé qu’une révision ordinaire de la liste électorale se fait tous les ans alors qu’une mise à jour exceptionnelle se fait à l’occasion des échéances électorales. «Ceux qui s’intéressent véritablement au processus électoral vont vers  l’information qui est mise à leur disposition par tous les moyens en particulier par le biais d’Internet qui est incontournable et accessible partout au Canada», ajoute le consul général.  

Affluence appréciable à Oujda
Le centre électoral d’Oujda (nord-est du Maroc) composé de cinq bureaux, dont deux délocalisés à Ahfir et Taza, connait une affluence appréciable des électeurs algériens établis dans cette région, au troisième jour du scrutin pour la communauté nationale à l’étranger, a-t-on appris lundi auprès du consulat d’Algérie à Oujda       
Selon le consul d’Algérie, Nour Eddine Khendoudi, la participation de  membres de la communauté nationale établie dans cette circonscription consulaire à cette échéance politique est plus que satisfaisante.  Les membres de la communauté algérienne des villes et des localités telles que Jerada, Ain Béni Mathar, Taourirt, Saidia, Berkane et Taza ont commencé dès samedi, premier jour du scrutin pour les Algériens établis à l’étranger, à converger vers les cinq bureaux afin d’accomplir leur devoir électoral.     
Au regard à ce très bon début de participation et du comportement électoral des ressortissants algériens établis dans la région, constatés lors de ces trois premiers jours de vote, le consul a souligné qu’il était optimiste quant  à une hausse de l’affluence des électeurs d’ici à jeudi prochain, dernier jour du scrutin.
Le nombre des électeurs inscrits dans les listes électorales de circonscription consulaire d’Oujda s’élève à 6.253.       
A Oujda où l’on enregistre la plus forte concentration d’Algériens vivant au Maroc, le consulat a installé trois bureaux de vote respectivement bureau  A (1.557 électeurs), bureau B (1.557) et bureau C (1.576) tandis qu’à Ahfir (1.241  électeurs) et Taza (357 électeurs) il a aménagé deux bureaux délocalisés.  Khendoudi a souligné que dès la convocation du corps électoral pour l’élection présidentielle, les services du consulat ont mené une campagne de  sensibilisation touchant toute la population algérienne établie dans cette région, à travers des contacts directs, des réunions, des correspondances adressées individuellement aux membres de la communauté.       
Il a ajouté que les services consulaires ont sollicité également la radio  régionale de Tlemcen pour émettre quotidiennement un communiqué d’information du consulat à l’attention de la communauté algérienne sur la répartition des  lieux et les horaires de vote.  
Le nombre global des électeurs inscrits dans les listes électorales au Maroc est de 11.884. Outre Oujda qui compte 6.253 électeurs, 2.346 électeurs sont inscrits dans  la circonscription consulaire de Rabat et 3.285 dans la circonscription de Casablanca.
La communauté algérienne établie au Maroc accomplit son devoir électoral dans les onze bureaux de vote installés à Rabat, Fès et Tanger (circonscription  de Rabat), à Oujda (trois bureaux), Ahfir et Taza (circonscription d’Oujda)  et à Casablanca, Agadir et Marrakech (circonscription de Casablanca).       
Dans la circonscription de Rabat, trois bureaux ont été aménagés, le premier  au sein de la section des affaires consulaires à Rabat (1.338 électeurs), le  deuxième délocalisé à Fès (717 électeurs) et le troisième délocalisé à Tanger  (291 électeurs). Au total 1.009.000 électeurs algériens établis à l’étranger répartis à  travers 398 bureaux de vote sont concernés par l’élection présidentielle du  17 avril.
Synthèse Houria A.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions