jeudi 20 septembre 2018 00:36:53

Bejaia : Une campagne émaillée d’incidents

La campagne électorale a pris fin après que les candidats et leurs représentants eurent effectués des tournées à travers les localités de Bejaia pour convaincre les électeurs de voter massivement, accomplir leur devoir électoral.

PUBLIE LE : 16-04-2014 | 0:00
D.R

La campagne électorale a pris fin après que les candidats et leurs représentants eurent effectués des tournées à travers les localités de Bejaia pour convaincre les électeurs de voter massivement, accomplir leur devoir électoral. Pour Bejaia, la première quinzaine n’a enregistrée aucun meeting officiel où seuls les rassemblements de proximité ont été enregistrés par les membres des bureaux de campagne de la wilaya des six candidats en lice. Le premier meeting que devait animer Abdelmalek Sellal a été empêché par des opposants au quatrième mandat et des partisans du boycott qui ont  semé la discorde entre la population en incendiant la maison de la culture où tout le mobilier a été calciné et le matériel informatique, de musique et les ouvrages de la bibliothèque pillés. Des dégâts chiffrés à plus de 100 millions de dinars et l’arrêt total de toutes activités de cette structure pour plusieurs mois. Les candidats Moussa Touati, Louisa Hanoune et Ali Benflis ont animé tour à tour leur meeting  au TRB et à la salle bleue. De son côté le représentant du candidat Bouteflika en l’occurrence Ahmed Ouyahia a tenu son meeting au chef-lieu de la wilaya devant une grande foule où il s’est exprimé en langue amazigh.  Les deux autres candidats  Ali Faouzi Rebaïne et Abdelaziz Belaïd se sont abstenus de leur déplacement dans la wilaya et ont chargé leur directeur de campagne de wilaya à animer localement  la campagne par des sorties de proximité. Le président de la commission de wilaya de surveillance de l’élection présidentielle (CWSEP), Idjahnine Madjid, a souligné que, durant  le déroulement de cette campagne, il a n’a été enregistré aucune plainte officielle même s’il a été constaté, sur le terrain, des dépassements dans l’affichage anarchique des portraits des candidats. Idjahnine a tenu a dénoncé les actes de violence et l’incendie de la maison de la culture et l’empêchement du déroulement  du meeting de  Sellal. «  La CWSEP a dénoncé  les actes regrettables des opposants à ce meeting qui devrait se dérouler a la maison de la culture et animé par le représentant d’un candidat et qui a été suivi par des échauffourées entre les services de l’ordre et les jeunes manifestants, c’est un acte anti-démocratique. Comme nous avons appelé les citoyens au calme, à la sérénité et à la raison pour permettre le bon déroulement des meetings tout en évitant de perturber l’ordre public ». Certes le manque d’engouement de la population a été constaté a travers ces rassemblements où les animateurs des meetings se sont contentés de promesses électorales et d’un langage agressif sur les grands acquis de l’Algérie. Les citoyens rencontrés lors de ces journées de campagne et à travers les différents meetings organisés par les candidats ont  soulignés que le pays s’est nettement amélioré durant les quinze dernières années avec beaucoup de choses réalisées et où le développement local a connu un bond qualitatif. De nouveaux projets, très important dans les secteurs de travaux publics, santé, jeunesse et sports et autres ont été enregistrés à Bejaia. Pour certains citoyens, le choix est déjà fait, et, demain, sera certainement  le moment idéal d’exprimer leur vœu en glissant leur bulletin de vote dans l’urne pour préserver les acquis de l’Algérie tout en souhaitant la stabilité, la prospérité et le progrès pour une Algérie libre et souveraine.
M. Laouer

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions