mercredi 26 septembre 2018 12:40:49

Fin de campagne a Constantine : Calme et prise de conscience citoyenne

DRAG : tout est fin prêt pour le jour J

PUBLIE LE : 16-04-2014 | 0:00
D.R

A l'inverse de la tendance nationale, la campagne électorale a démarré sur les chapeaux de roue à Constantine, pour marquer le pas à la dernière semaine. La cause en était sans doute la programmation des meetings animés par les candidats ou leurs représentants dès la première semaine. Pour le compte du président sortant, Abdelaziz Bouteflika, ce sera Abelaziz Belkhadem qui donnera le la à la salle omnisports du stade Hamlaoui, relayé quelques jours après par le directeur de campagne, Abdelmalek Sellal. Le secrétaire général du FLN, Amar Saïdani, se contentera, pour sa part, d'un passage éclair au centre culturel M'Hamed-El Yazid du Khroub. C'est dans cette même ville que se tiendra le meeting de campagne du candidat Ali Benflis au tout début de la deuxième semaine. De leur côté, Louisa Hanoune et Abdelaziz Belaïd rempliront sans peine la salle omnisports de la nouvelle-ville Ali-Mendjeli, alors que Moussa Touati préférera annuler un meeting prévu à ladite salle, et se contenter d'une rencontre de proximité avec la population locale. Enfin, hasard de calendrier, Ali Faouzi Rebaïne tiendra son meeting en même temps que celui d'Abdelmalek Sellal, ce qui impactera d'une certaine manière sur la médiatisation de cette escale constantinoise. Hormis les représentants officiels, d'autres meetings auront lieu, en majorité en faveur du candidat Abdelaziz Bouteflika, et seront chapeautés par des acteurs du mouvement associatif, à l'image du secrétaire général de l'ONEM, Khalfa M'barek, de même que des ministres du gouvernement actuel comme Mohamed Cherif Abbas, ou encore Noureddine Bedoui et Mohamed El Ghazi qui auront été les derniers animateurs de campagne de passage sur le vieux Rocher. Si l'affluence a été appréciable à quelques uns des meetings précités, il n'en demeure pas moins que l'ambiance électorale a quelque peu fait défaut. En effet, alors que la plupart des panneaux d'affichage restaient (et restent) désespérément vides, les permanences des candidats ne sont pas arrivées, non plus, à drainer la grande foule. Ce désintérêt manifeste n'exclut cependant pas une prise de conscience certaine quant à l'acte de voter et ce, au vu de derniers développements de la scène nationale et internationale.
                        
DRAG : tout est fin prêt  pour le jour J
Du côté des préparatifs, tout est fin prêt pour l'événement de demain. Invité au forum de la radio régionale de Constantine, le directeur local de la Réglementation et des Affaires générales, M. Moussa Ikken, a affirmé que "tous les centres et bureaux de vote, au niveau des douze communes de la wilaya, ont été dotés des moyens matériels et logistiques essentiels au bon déroulement de l'opération." Détaillant ses propos, le DRAG annoncera que les 587.056 électeurs et électrices recensés à l'issue de la dernière opération de révision des listes électorales seront répartis sur 204 centres et 1.232 bureaux de vote lesquels ont tous été pourvus du matériel nécessaire (urnes transparentes, isoloirs, bulletins de vote, enveloppes). Côté encadrement, l'administration a mobilisé 1.020 agents pour les centres, et 8.624 qui officieront au niveau des bureaux, soit un total de 9.644 agents.
Ces derniers ont pris part à des sessions de formation, dont la dernière ayant concerné 2.200 d'entre eux, entre chefs de centres, chefs de bureaux et leurs suppléants, s'est déroulé dimanche passé au niveau de la résidence universitaire Mohamed-Seddik-Benyahia du Khroub. Concernant les mesures prises pour garantir la neutralité de l'administration, M. Ikken a mis en avant le rôle que devront jouer les commissions communales composées des représentants des candidats, lesquels seront admis au niveau des bureaux de vote, et assisteront à l'opération de l'ouverture jusqu'au dépouillement. Enfin, pour faciliter la tache aux journalistes chargés de la couverture médiatique du scrutin, les services de la wilaya ont mis à leur disposition une salle équipée de micro-ordinateurs et de connexion internet et ce, afin qu'ils puissent effectuer leur travail en toute sérénité.
Issam B.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions