mercredi 21 novembre 2018 09:48:51

Futur complexe sidérurgique de Bellara (Jijel) : Le bureau d’études d’engineering connu le mois prochain

Le nom du bureau d’études devant être chargé de l’engineering, du conseil et de l’accompagnement du groupe Qatar Steel International pour la réalisation du complexe sidérurgique de Bellara (Jijel) sera connu le mois de mai prochain, a-t-on, appris hier auprès des services de la wilaya.

PUBLIE LE : 16-04-2014 | 0:00

Le nom du bureau d’études devant être chargé de l’engineering,  du conseil et de l’accompagnement du groupe Qatar Steel International pour la  réalisation du complexe sidérurgique de Bellara (Jijel) sera connu le mois de  mai prochain, a-t-on, appris hier auprès des services de la wilaya.
La structure servira de « conseil et d’accompagnateur » dans les procédures  préalables au lancement des travaux du complexe sidérurgique « en janvier 2015 », a souligné la même source. L’annonce a été faite, a-t-on indiqué, lors d’une réunion de travail  tenue il y a quelques jours au siège de la wilaya sous la présidence du wali,  Ali Bedrici, en présence de M. Hasnaoui Chihoub, président-directeur général (PDG) du groupe SIDER et président du conseil d’administration de la société Algerian-Qatar-Steel (AQS), du PDG de cette dernière société, Abdellah Boulaynine et des directeurs de wilaya concernés par le projet.
Le premier volet examiné avait trait à l’emploi et à la formation. Un  comité a été mis en place composé d’AQS, des secteurs de l’emploi et de la formation  professionnelle qui travailleront avec le bureau d’engineering pour établir le programme de management destiné à déterminer et à quantifier les catégories  à recruter et à former. Selon le directeur de l’emploi, 28.000 demandes d’emploi sont enregistrées dans la wilaya, dont près de 10.000 émanent de diplômés de la formation professionnelle et 9.000 de diplômés universitaires.
 Algerian-Qatar-Steel va puiser dans cette ressource humaine (ouvriers, techniciens et ingénieurs) destinés au futur complexe sidérurgique, a-t-on affirmé. Selon les services de la wilaya, le chef de l’exécutif local a insisté pour que la priorité soit accordée aux demandeurs « issus de la wilaya de Jijel » pour le recrutement et la formation, précisant que l’apport extérieur ne sera réservé qu’aux « spécialités non disponibles localement».
 Par ailleurs, et pour faire face au besoin important du complexe sidérurgique en matière d’espaces dans l’enceinte portuaire de Djendjen, une concession sera octroyée à la société AQS, en plus de la future extension du port. A ce titre, le PDG de l’entreprise portuaire de Djendjen a invité AQS à introduire une demande de concession d’espaces au sein de cette infrastructure portuaire.
S’agissant de l’acheminement des matières premières nécessaires au fonctionnement du complexe, un  projet de doublement et de modernisation de la voie ferrée Djendjen-Bellara a été décidé et confié au bureau d’études spécialisé  SETIRAIL pour les études et à INFRARAIL pour la réalisation des travaux qui  doivent s’achever « avant la fin de l’année 2016, date d’entrée en production du complexe qui aura également besoin de grandes quantités d’eau qui proviendront  du barrage de Boussiaba (El Milia) à raison de vingt millions de m3 par an.»
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions