mardi 17 octobre 2017 04:48:49

Le ministre du commerce à Relizane et Mascara : 1.000 structures commerciales réalisées en une année et demie au niveau national

Mille structures commerciales ont été réalisées en une année et demie au niveau national, a affirmé, hier à Relizane, le ministre du Commerce, Mustapha Benbada.

PUBLIE LE : 15-04-2014 | 0:00
D.R

Mille structures commerciales ont été réalisées en une année et demie au niveau national, a affirmé, hier à Relizane, le ministre  du Commerce, Mustapha Benbada. Dans une déclaration à la presse, en marge de sa visite de travail dans la wilaya de Relizane, le ministre a souligné que ces structures, réalisées  à partir de la mi 2012 à fin 2013, ont généré des milliers de postes d’emploi et contribué à réguler le réseau de distribution de marchandises. Dans la nouvelle ville Adda-Benaouda, à la périphérie sud de Relizane, où il a inauguré un marché couvert, M. Benbada a mis l’accent sur l’importance  des espaces commerciaux réalisés par l’Etat dans le cadre de la modernisation du secteur, de la lutte contre le commerce informel et la résorption du chômage.  Le ministre a présidé in situ une cérémonie de remise de contrats à 40 jeunes chômeurs bénéficiaires de locaux qui ont auparavant activé dans  le commerce informel. Lors d’une rencontre avec des cadres de son secteur, à l’issue de l’inauguration du nouveau siège de la direction de wilaya du commerce à Relizane, M. Benbada a affirmé que l’Etat a adopté une stratégie de modernisation du secteur en offrant des moyens matériels à même de développer le secteur, protéger le consommateur  et l’économie nationale et assurer un service public au citoyen. Par ailleurs, le ministre a posé, dans la commune de Yellel, la première  pierre d’une inspection territoriale de commerce, pour un investissement  de 25 millions de dinars, qui sera livrée début 2015. Il a également assisté à une journée d’étude sur les intoxications alimentaires au lycée Adda-Benameur de Yellel où il a mis l’accent sur la nécessité de sensibiliser et d’informer le consommateur à travers les médias et les caravanes sur les  dangers des intoxications. Le ministre a en outre visité la Société nationale des industries mécaniques et accessoires à Oued Rhiou, qui a abrité une journée d’étude au profit des  agents de contrôle et de prévention relevant de la direction régionale du commerce  de Saïda.  En inspectant des ateliers et des services de cette société, le ministre a rappelé les efforts de l’Etat dans l’encouragement du produit national, la  relance de l’économie nationale, la croissance de la production et l’exportation.
M. Mustapha Benbada s’est également rendu à Mascara ou il a pu s’enquérir des différents projets et réalisations relevant de son ministère. Il a procédé à la pose de la première pierre du marché couvert de proximité à El Bordj, Tighennif, Ghriss, Froha, Tizi, Mascara, au cours de la première journée, soit au total 12 marchés de proximité pour un montant global de 429.969.315,55 DA sur une assiette de 600 m2 pour chaque site ainsi que l’inauguration du nouveau siège de l’inspection du commerce à Tighennif pour un montant de 450.000.000,00 DA. Un projet de réalisation d’un marché de gros de fruits et légumes entreprise. Un laboratoire de contrôle de qualité sera également érigé. Le ministre n’a pas manqué de rappeler l’exploration optimale de ces aires commerciales de vente de détail au profit des consommateurs de la région et a indiqué aucun produit de large consommation ou subventionné ne manque sur le marché contrairement à certaines rumeurs non fondées qui font état de pénurie de produits alimentaires et tout sera fait, ajoute-t-il pour poursuivre la lutte effrénée conte l’informel, et, à ce titre, dira-t-il, la wilaya de Mascara a fait un bond considérable dans la réalisation des marchés de proximité pour mener à bien de la généralisation de ces espaces de vente où l’esprit de concurrence positive doit primer en associant les partenaires de distribution et de production dans ce réseau de vente au détail en leur offrant des magasins dans ces marchés dans le commerce de la mercuriale comme l’ORVO et l’ORAVIO (viandes rouge et blanche) ; Giplait (lait et dérivés) CCLS (légumes secs) et ERIAD (farines, pâtes et semoules) sans omettre la vente par le biais de camions frigorifiques dans les espaces de commerce. M. Benbada a insisté également sur la nécessité de la condition d’hygiène alimentaire et de contrôle de la qualité et de la répression de la fraude et le souci du conditionnement dans l’emballage adéquat répondant aux normes de protection de la sante du consommateur. M. Benbada n’a pas manqué de rappeler a cet effet que ces structures sont les biens de la commune et ne sont que des concessions aux autres intervenants, c’est pourquoi, il y a lieu, dit-il, de mettre un terme au laisser-aller dans la gestion de ces biens relevant de l’Etat, un cahier de charges et une stricte application des procédures d’adjudication doivent être mises en place pour éviter la dégradation de ces structures et de relation commerciaux entre collecteurs, livreurs, clients sont a mettre au devant des priorités dans la nouvelle dynamique de transaction commerciale contenue dans les textes réglementaires dans le décret exécutif, faute de quoi, a-t-il affirmé, tout investissement n’aura pas de sens sans la fonctionnalité des équipements d’accompagnement.
A. Ghomchi/APS

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions