mercredi 26 septembre 2018 08:48:52

AADL/CNEP : 19.600 logements livrés incessamment

Le PDG d’Assur-Immo, Mokhtar Boufatit, a annoncé, hier, que pas moins de 19.600 logements dans le cadre du programme de logement AADL/CNEP seront livrés « incessamment »

PUBLIE LE : 15-04-2014 | 0:00

Le PDG d’Assur-Immo, Mokhtar Boufatit, a annoncé, hier, que pas moins de 19.600 logements dans le cadre du programme de logement AADL/CNEP seront livrés « incessamment »
Intervenant sur les ondes de la Chaîne III de la Radio nationale, M. Boufatit a indiqué que « sur un programme totalisant 65.000 unités, 19.600 logements sont achevés et devraient être affectés à leurs bénéficiaires ». Cette nouvelle livraison de logements, prévue dans le programme AADL/CNEP vient compléter les 4 300 logements de Constantine, 1 350 logements de Tipaza, 733 logements de Bir el Djir-Oran et 600 logements de Bouira.
Faisant la genèse du programme AADL/CNEP, le PDG d’Assur-Immo, a rappelé que celui ci a été initié en 2002 pour répondre à une forte demande des citoyens après l'arrêt de la formule AADL. Interrogé sur les retards enregistrés dans la réalisation du programme AADL/CNEP, M. Boufatit a admis que le lancement des projets a été entravé par de sérieuses lourdeurs bureaucratiques.
« Le démarrage des projets n'a été effectif qu'au début de l'année 2006 », a-t-il ainsi expliqué, ajoutant que les chantiers se sont trouvés plusieurs années durant (2008-2009) bloqués en raison du retard enregistré dans la mise à niveau du prix du m2 et de dysfonctionnements dans la prise en charge du dossier des VRD (voieries et réseaux divers). « Ces différents écueils sont aujourd'hui levés, grâce aux sages décisions arrêtées par les responsables du secteur », a admis M. Boufatit.
Abordant la question de l'outil de réalisation, il a par ailleurs affirmé que la préférence dans le choix des entreprises de réalisation allait naturellement vers les opérateurs nationaux, ajoutant cependant, que pour les projets de plus de 500 logements, peu d'entreprises locales pouvaient répondre aux exigences du cahier des charges.
S'agissant de la clientèle ciblée par son entreprise, M. Boufatit a précisé que son programme concerne au premier chef les populations justifiant de revenus moyens. « Nous livrons des logements à un prix unitaire relativement bas (2,8 millions de dinars) », a-t-il ainsi expliqué, tout en s'interrogeant « si Assur-Immo ne dérangeait pas, de ce fait, les intérêts de certaines parties qui s'adonnent à la spéculation immobilière ».
L’interlocuteur a précisé que la formule location-vente, est la solution idoine pour le problème de logement destiné à la couche moyenne qui n’a pas le droit d’accéder au logement social et ne peut pas accéder non plus au logement promotionnel. « C’est une formule destiné aux salaires moyens, donc c’est la solution idoine à la problématique de logement pour la majorité des citoyens algériens », a-t-il indiqué.
Pour rappel, La Cnep-banque s’est engagée à assurer le financement de la réalisation de programmes hors VRD et hors apports initiaux des acquéreurs. Une nouvelle formule destinée aux personnes qui ne sont concernées ni par le social ni le promotionnel.
Elle concerne l'acquisition d'un logement décent et aidera les couches moyennes de la population à adhérer à cette formule location-vente dont les conditions de financement se trouvent à sa portée. Il s’agit d’un programme de 65.000 unités projeté à l'échelle nationale et qui entre dans le cadre d’une convention cadre (Etat - Cnep banque) et la société de promotion immobilière (Assure-Immo).
Toutefois, le lancement du programme a connu beaucoup de perturbations, ce qui fait qu’une bonne période de 3 ans a enregistré un arrêt du programme pour être relancé effectivement sur le terrain.
Salima Ettouahria

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions