dimanche 22 octobre 2017 12:37:21

Communauté nationale établie à l’étranger : Poursuite du scrutin

L’opération de vote de la communauté nationale établie à l'étranger pour l’élection présidentielle s’est poursuivie, hier, pour la troisième journée consécutive, s’étalant du 12 au 17 avril, avec la même affluence dans certaines parties caractérisées par une forte présence de la communauté nationale.

PUBLIE LE : 15-04-2014 | 0:00
D.R

L’opération de vote de la communauté nationale établie à l'étranger pour l’élection présidentielle s’est poursuivie, hier, pour la troisième journée consécutive, s’étalant du 12 au 17 avril, avec la même affluence dans certaines parties caractérisées par une forte présence de la communauté nationale.

Les Algériens en Belgique continuent de voter dans de bonnes conditions

Les ressortissants algériens établis en Belgique  continuaient, hier, de voter dans le centre de vote de Bruxelles où une animation  particulière règne au troisième jour du scrutin pour l'élection présidentielle. Le vote se déroule dans de bonnes conditions, avec une organisation  bien rôdée tant sur le plan matériel, humain que logistique. Le nombre d'inscrits sur les listes électorales de la circonscription de Bruxelles et les cinq bureaux  délocalisés est de 17.635 alors que la communauté nationale résidente en Belgique  est forte de 31.000 personnes. « Tout se passe bien pour le moment. Le vote se déroule bien, les électeurs  sont conscients de l'importance politique de cette consultation populaire »,  affirme un des membres du consulat d'Algérie à Bruxelles. Le centre de vote de Bruxelles, installé au siège du consulat général,   compte cinq bureaux délocalisés à Charleroi, Mons, Liège,  Gand et le Duché du Luxembourg. En Belgique, les opérations de vote sont dorénavant concentrées à partir, d’hier, et jusqu'à jeudi prochain, au centre de vote de Bruxelles.
Le vote pour l'élection présidentielle entamé, samedi passé, pour la communauté nationale établie à l'étranger, se poursuivait dans de bonnes conditions, hier, au centre de vote de Bruxelles où doivent  dorénavant s’exprimer les Algériens de Belgique.          
Au centre de vote de Bruxelles, établi au 28, rue d'Edimbourg, siège du consulat d'Algérie, les électeurs continuaient de voter pour désigner leur candidat parmi les six prétendants à cette présidentielle 2014. « Nous avons effectué, en ce qui concerne le volet sensibilisation et information, un gros travail auprès de notre communauté, qui, contrairement aux communautés étrangères établies en Belgique et au grand Duché du Luxembourg, est très dispersée, et donc difficile à contacter », assure le consul général,  M. Haïef Si Haef Mohamed Nadjd. Tous les moyens de communication avec notre communauté établie en Belgique ont été utilisés pour informer « nos compatriotes pour retirer  leur carte de vote et leur indiquer le bureau de vote où ils doivent s'exprimer »,  explique-t-il.          
M. Haïef Si Haef indique ainsi que des affiches et des annonces ont  été placées au niveau de l'agence aérienne nationale Air Algérie à Bruxelles,  à l'agence CNAN d'Anvers, dans les mosquées fréquentées et dirigées par les Algériens, dont celle de Mons, ainsi qu'un long travail de la radio communautaire  pour informer les Algériens sur ce vote et les dates du scrutin.          
Pour ne rien laisser au hasard, l'un des plus anciens Algériens établi dans la capitale belge, très connu de la communauté algérienne de Belgique,  Brahim, a été mis à contribution. Sa mission : « Berrah », c'est à dire aller dans tous les marchés, dont celui d'Anderlecht, et les cafés fréquentés par les Algériens à Bruxelles pour les sensibiliser sur cet événement.           
Côté préparatifs et sensibilisation de « nos compatriotes, on a même innové en allant jusqu'à envoyer un peu plus de 7.000 sms  et mettre à contribution la radio communautaire qui diffusait en boucle des informations relatives à ce scrutin », ajoute le consul général.          
Sur les six candidats en lice pour cette élection, trois seulement (Abdelaziz  Belaïd, Ali Benflis et Abdelaziz Bouteflika) ont des représentants présents  ici, au même titre que les membres de la sous commission de supervision,  au centre de vote de Bruxelles, notamment.          
Le centre de vote de Bruxelles comptait jusqu'à avant-hier cinq bureaux  délocalisés. Il s'agit, par ordre d'importance de la communauté nationale dans ces villes de Charleroi (3.988 inscrits), Mons (2.558), Liège (2.10), Gand (1.918),  le Grand Duché du Luxembourg (458). Le bureau de vote de Bruxelles compte 6.683  électeurs inscrits.          
La communauté algérienne en Belgique et au grand Duché du Luxembourg, la moins importante communauté étrangère en termes d'habitants, est estimée  par les services consulaires à 31.000 personnes immatriculées, dont 17.635 inscrits sur les listes électorales.

Bonne affluence dans le sud-ouest de la France

Les électeurs inscrits au centre de vote de Nantes et de ses huit bureaux délocalisés dans le sud-ouest de la France continuaient de voter pour désigner un des six candidats à la présidentielle de jeudi prochain.          
A Nantes, le vote se poursuit et se déroule dans de bonnes conditions. Les observateurs sont présents sur place ainsi que les membres de la sous-commission  de supervision des opérations électorales. « Cela se passe bien pour le moment », estime un des membres observateurs  pour le compte de deux des six candidats à cette élection présidentielle, Abdelaziz Bouteflika et Ali Benflis. Et les électeurs semblent prendre  leur temps, car un grand nombre de votants a été enregistré dans l'après-midi, comparativement à la matinée.          
Même ambiance dans les bureaux de vote délocalisés de Niort, Rennes, Le Mans, Poitiers, Angers, Brest, Laval et Lorient. Selon les responsables de ces bureaux de vote, « tout se passe normalement. Les Algériens inscrits dans  ces circonscriptions, dont ceux qui ont déjà une certaine expérience de ce genre de scrutin, accomplissent le plus normalement du monde leur devoir électoral ».          
La circonscription électorale de Nantes compte 15.000 électeurs environ, dont 5.000 dans les huit bureaux délocalisés. Le scrutin se poursuivra dans  ces bureaux jusqu'au 16 avril prochain, et, le 17, jour du scrutin national, les retardataires pourront voter au centre de Nantes où une vingtaine de personnes sont mobilisées pour assurer le bon déroulement de cette consultation populaire.

Les Algériens aux Emirats Arabes Unis : un pas en avant pour la consécration de la démocratie

Des membres de la communauté algérienne établie aux Emirats Arabes Unis ont qualifié, dimanche passé, cette élection de pas en avant sur la voie de la consécration de la démocratie et du  processus de développement en Algérie.          
L'élection se veut un parachèvement des réalisations  accomplies, à ce jour, par l'Algérie dans divers domaines, notamment politique,  ce qui a permis de consacrer la démocratie et le pluralisme politique et médiatique, ont estimé les membres de la communauté nationale venus accomplir leur devoir au deuxième jour du scrutin.          
Cette échéance électorale constitue un nouveau pas sur la voie du changement positif, a affirmé Mokhtar Boulaaraoui, professeur à l'université de cheikh Zaïd Ben Soltane. Il a également souligné l'importance de prendre en charge la communauté  nationale à l'étranger et de l'associer aux efforts de développement, en mettant  à profit son expérience et expertise.         
Pour le Dr Abdelhafid Belarbi, vice-président de l'université des sciences et technologies, la présidentielle est un rendez-vous porteur d'espoir à tous les Algériens pour la réalisation d'un changement pacifique au pays.          
Qualifiant ce rendez-vous électoral de tournant décisif dans le processus  démocratique en Algérie, de nature à préserver la paix et la stabilité du pays, notamment eu égard aux conditions difficiles que traversent certains pays  arabes, le journaliste Tarek Boussaha qui vote pour la première fois à l'étranger, a souhaité retourner au pays pour contribuer à son développement économique.          
Les membres de la communauté nationale établie à Abou Dhabi ont continué à affluer dans les bureaux de vote, au siège de l'ambassade, pour élire un des six candidats à la présidentielle.

L’élection présidentielle est décisive pour l’avenir de l’Algérie

Des membres de la communauté algérienne  établie dans le nord de la France ont souligné au deuxième jour du scrutin, l’importance de cette échéance électorale qu’ils qualifient de décisive" pour l’avenir de l’Algérie. La communauté algérienne est mobilisée pour assurer la réussite de ce scrutin qui se poursuivra jusqu’à jeudi, a indiqué le président de la Fédération des associations musulmanes du nord de la France  (FAMNF), Abdelkader Aoussedj.          
Il a poursuivi que la communauté nationale établie dans le nord de la France est consciente  de l’importance de cette échéance électorale et tient donc à y participer, affirmant que la FAMNF a contribué à l’action d’information  et de sensibilisation à l’adresse des Algériens établis dans les départements du Nord, Pas-de-Calais, l’Aisne et la Somme pour les sensibiliser d’accomplir leur  devoir électoral.          
Nous sommes mobilisés pour l’Algérie. Nous avons entamé depuis plus d’un mois un travail de sensibilisation sur cette élection décisive. L’Algérie  va bien aujourd’hui, en témoignent les projets de développement socio-économiques réalisés ces dernières années, a encore indiqué le président de la fédération qui  regroupe une trentaine d’associations à caractère socioculturel et religieux.  Pour sa part, Menouar Abed, un animateur du mouvement associatif de  la communauté algérienne établie à Lille, a affirmé que cette élection présidentielle ouvrira la voie à une amélioration de la situation du pays dans tous les domaines qui soit bénéfique pour les jeunes en particulier. « J’espère que le président qui aura la confiance du peuple prendra des mesures au profit des Algériens vivant à l’étranger »,  ajoute M. Abed qui salue la création récente par l’Etat d’une nouvelle formule de logement pour les Algériens établis à l’étranger. Par ailleurs, le scrutin se poursuit dans les 23 bureaux de vote répartis à travers la circonscription consulaire de Lille qui couvre les départements de Nord, Pas-de-Calais, Aisne et Somme.          
Environ 300 personnes relevant aussi bien du consulat général que d’associations  d’Algériens établis en France assurent l’encadrement de cette élection.

La communauté nationale au Kef continue de voter

Les membres de la communauté nationale  établie au Kef (Tunisie) continuent de voter au siège du consulat d'Algérie dans cette ville dans une ambiance conviviale, pour élire l'un des six candidats à la présidentielle.          
Au deuxième jour du scrutin, les électeurs continuaient d'affluer en masse vers les bureaux de vote, à bord d'autocars assurés par les services consulaires pour ceux venus de régions lointaines, brandissant l'emblème national sous les youyous stridents de femmes.
Les ressortissants algériens ont exprimé leur grande satisfaction quant à l'accueil que leur ont réservé les fonctionnaires du consulat, ainsi que des moyens mobilisés pour assurer la réussite du scrutin. Le consul Kheireddine Hamoum a distribué de petits drapeaux nationaux aux enfants, accompagnant leur parents, dont certains ont trouvé l'occasion d'évoquer les sacrifices des aïeux pour le pays. Plusieurs électeurs ont appelé le peuple algérien à contribuer à la réussite de cette échéance, en se dirigeant en masse vers les urnes pour voter quel que soit leur choix. Il s'agit d'une question qui concerne, en premier  lieu, l'image de l'Algérie, a estimé l'étudiant Othmania Redouane, indiquant que le vœu le plus cher à la communauté était de voir le pays vivre dans la  paix et la stabilité. « Nous ne voulons pas que les enfants de l'Algérie cèdent aux appels visant à semer la discorde et à désunir le peuple algérien », a souligné le moudjahid Nouari.          
Le scrutin a eu lieu également dans deux bureaux de vote itinérants à Teboursouk gouvernorat de Béja et Sbeïtla, respectivement à 70 km et 100 km  du siège du consulat au Kef.
Synthèse Houria A.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions