mardi 11 aot 2020 23:06:13

Le DG des douanes à Bouira : Une loi pour renforcer la lutte contre la contrefaçon

Un comité interministériel a été chargé d’élaborer une loi pour renforcer la lutte contre le phénomène de la contrefaçon qui menace l’économie nationale

PUBLIE LE : 14-04-2014 | 23:00

Un comité interministériel a été chargé d’élaborer une loi pour renforcer la lutte contre le phénomène de la contrefaçon qui menace  l’économie nationale, a indiqué, hier à Bouira, le directeur général des Douanes  algériennes, Mohamed Abdou Bouderbala.
M. Bouderbala, qui effectue une visite dans la wilaya, a jugé que  l’assise juridique pour lutter contre la contrefaçon n’est pas « forte », et  que la lutte contre ce problème « n’a été prise en charge au plan douanier  que dans quelques dispositions de loi de finances il y a 3 ou 4 ans ». « C’est pour cela qu’un comité interministériel a été mis en place pour élaborer cette loi pour mieux cerner et lutter contre ce fléau qui nuit à l’économie  nationale », a expliqué le directeur général des Douanes algériennes, qui a inspecté plusieurs projets relevant de son secteur dans la wilaya.
Soulignant la nécessité pour tous les secteurs et administrations de  collaborer avec les douanes afin de rendre efficace la lutte contre ce phénomène, M. Bouderbala a fait savoir que son secteur doit se préparer  pour créer, d’ici un ou deux ans, une direction des douanes dans la wilaya de  Bouira et ce, pour rapprocher les douanes des différents services locaux.
Le directeur général des douanes a inspecté un projet de réalisation d’une zone sous douane dans la commune d’oued El-Bardi, destiné à prendre en charge les opérations de dédouanement des véhicules importés, en provenance des ports de Djendjen (Jijel) ou de Mostaganem, a précisé M. Bouderbala. « Cette zone sous douane peut recevoir 60.000 à 70.000 véhicules par an », selon les précisions fournies sur place par un des responsables du projet qui devra être opérationnel d’ici le mois de septembre prochain. M. Bouderbala a fait savoir, d’autre part, que son secteur a signé de nombreux accords et conventions avec des titulaires de grandes marques internationales  en vue de lutter efficacement contre la contrefaçon au niveau national. « Nous voulons élargir ces accords et conventions. La prochaine loi nous aidera à identifier le phénomène, les acteurs, et la façon par laquelle nous allons  combattre ce problème », a-t-il dit.  Dans ce cadre, il a annoncé la signature de plus de 100 accords avec  des opérateurs économiques pouvant disposer rapidement de leurs produits. Le  directeur général des Douanes algériennes a, en outre, visité une fourrière municipale  servant de lieu d’entreposage de véhicules saisis par les services des douanes à Bouira.
APS

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions