jeudi 15 novembre 2018 08:16:42

Envois de fonds vers les pays en développement : Les flux atteindront 436 milliards de dollars en 2014

Le volume des envois de fonds vers les pays en développement devront se maintenir à des niveaux importants durant l’année 2014, et ce en dépit de « l’augmentation des expulsions de travailleurs migrants », selon la Banque mondiale.

PUBLIE LE : 14-04-2014 | 0:00

Le volume des envois de fonds vers les pays en développement devront se maintenir à des niveaux  importants durant l’année 2014, et ce en dépit de « l’augmentation des expulsions de travailleurs migrants », selon la Banque mondiale. Les données publiées le 11 avril courant indiquent, en effet, que « les envois de fonds des travailleurs migrants à leurs familles, dans les pays en développement, devraient atteindre 436 milliards de dollars cette année, bien que certains pays d’accueil multiplient les expulsions. » Selon la dernière édition de la note d’information de la Banque sur les migrations et le développement, les montants de ces envois de fonds devraient enregistrer une hausse de 7,8 % par rapport au montant de 404 milliards de dollars enregistré en 2013 et atteindraient 516 milliards de dollars en 2016, selon les prévisions. « A l’échelle mondiale, pays développés y compris, les envois de fonds devraient atteindre un montant estimé à 581 milliards de dollars en 2014, contre 542 milliards de dollars en 2013, et augmenter à 681 milliards de dollars en 2016 », ajoute la note de la BM. Les envois de fonds constituent « l’une des principales ressources extérieures pour les pays en développement » et dépassent largement « l’aide publique au développement ». Aussi, pour nombre de pays en développement, les envois de fonds représentent une « importante source de devises – leur montant excède les recettes tirées des principales exportations et couvre une grande partie du coût des importations ». Selon la Banque africaine de développement, pas moins de 406 milliards de dollars ont été transférés, en 2012, par les migrants à travers le monde, hormis les transferts informels, qui restent importants qui concernent beaucoup plus les pays africains. Les prévisions fournies par  la BAD indiquent que le seuil des 500 milliards de dollars sera dépassé dès 2015.  Concernant l’Afrique, les envois d’argent des migrants africains vers leurs pays d’origine ont atteint plus de 60 milliards de dollars en 2012.
D. Akila

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions