lundi 19 novembre 2018 19:48:18

Séminaire d'arbitrage : Haimoudi et Etchiali achèvent leur première étape de préparation

Les deux arbitres algériens retenus pour la Coupe du monde, Brésil 2014 (12 juin-13 juillet), Djamel Haimoudi et son assistant Abdelhak Etchiali, ont bouclé à Zurich (Suisse) un séminaire consacré à la préparation de ce rendez-vous, a rapporté la Fédération internationale de football (FIFA) sur son site officiel.

PUBLIE LE : 14-04-2014 | 0:00
D.R

Les deux arbitres algériens retenus pour la Coupe du monde, Brésil 2014 (12 juin-13 juillet), Djamel Haimoudi et son assistant Abdelhak Etchiali, ont bouclé à Zurich (Suisse) un séminaire consacré à la préparation de ce rendez-vous, a rapporté la Fédération internationale de football (FIFA) sur son site officiel.
Un groupe d'arbitres et d'arbitres assistants d'Afrique, de la CONCACAF (Amérique du Nord, centrale et Caraïbes) et d'Amérique du Sud s'est retrouvé au siège de la FIFA à Zurich pour un séminaire de cinq jours consacré à la préparation de la Coupe du monde.
Il s'agit de la deuxième réunion de ce type organisée en terre helvétique, après un premier stage impliquant des arbitres européens et asiatiques au mois de mars.
Seize (16) arbitres et 27 assistants ont passé du 7 au 11 mars une série de tests médicaux, physiques et techniques destinés à mieux connaître leur état de forme actuel.
Dans un souci d'uniformité et de cohérence, les arbitres ont pu se livrer à l'analyse de séquences vidéo de situations de jeu. Afin de mieux cerner l'évolution des mentalités sur le plan tactique, les participants ont eu l'occasion de s'exprimer sur les différentes approches et d'échanger leurs visions du jeu, précise la même source.
«L'uniformité et la cohérence sont des aspects essentiels. Les arbitres viennent du monde entier. Chacun a son style et sa personnalité. Il est donc important que nous soyons tous sur la même longueur d'onde au moment d'entamer le tournoi. Nous devons avoir la même vision du jeu, de façon à ce que tous les matchs soient arbitrés de la même manière, indépendamment des personnes qui officieront», souligne l'arbitre américain Mark Geiger.
L'objectif est d'assurer une meilleure uniformité des placements et des décisions. Ancien arbitre de haut niveau, l'Italien Massimo Busacca, aujourd'hui chef de l'arbitrage de la FIFA, a dirigé ce séminaire chargé, composé de plusieurs sessions théoriques et pratiques.
La FIFA a retenu 25 trios d'arbitres dont celui dirigé par l'Algérien Haimoudi, et huit duos d'arbitres de soutien issus de 42 pays pour le Mondial brésilien.
Le continent africain sera représenté au Brésil par trois trios d'arbitres et deux duos de soutien.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions