lundi 09 dcembre 2019 07:33:09

Cinéma portugais : Olivieira reprend la caméra à 105 ans

Le doyen mondial des cinéastes, Manoel de Oliveira, qui a fêté en décembre son 105e anniversaire, va reprendre sa caméra, mercredi à Porto, sa ville d'origine, dans le nord du Portugal, pour le tournage d'un court métrage, a indiqué à l'AFP, son entourage.

PUBLIE LE : 13-04-2014 | 0:00
D.R

Le doyen mondial des cinéastes, Manoel de Oliveira, qui a fêté en décembre son 105e anniversaire, va reprendre sa caméra,   mercredi à Porto, sa ville d'origine, dans le nord du Portugal, pour le tournage d'un court métrage, a indiqué à l'AFP, son entourage. "Il a enfin obtenu le financement qu'il attendait depuis plusieurs mois", a déclaré Adelaide Maria Trepa, la fille du réalisateur. La conclusion de ce court métrage, qui sera tourné du 9 au 13 avril, est prévue pour le mois d'août, a précisé dans un communiqué, la société de production portugaise "O som e a furia", qui coproduit le film avec le français Epicentre films. Ce film marque le retour du cinéaste portugais dans sa ville natale, où il avait débuté, dans les années 1930, avec son documentaire, Douro, travail fluvial, sur les activités des habitants des rives du fleuve Douro. Intitulé le Vieux du Restelo (O Velho do Restelo), ce film s'inspire, notamment d'un personnage du poème épique, les Lusiades, écrit au XVIe siècle par Luis de Camoes, pour raconter les grandes découvertes maritimes des navigateurs portugais. Le film de Manoel de Oliveira a reçu le soutien du secrétariat portugais, chargé des Affaires culturelles, ainsi que du ministère français de la Culture, a précisé la société de production. Ce projet avait connu des retards dans un contexte particulièrement difficile pour le cinéma portugais, qui subit de plein fouet, les coupes budgétaires appliquées par le gouvernement pour satisfaire aux exigences des créanciers internationaux du pays. À l'occasion de son 105e anniversaire, en décembre, Manoel de Oliveira se disait toutefois confiant d'obtenir rapidement les 350.000 euros nécessaires pour le tournage.      Le metteur en scène, qui a été hospitalisé à plusieurs reprises en 2012 en raison de complications survenues après une infection, ne veut toujours pas entendre parler de retraite. "Il est très concentré sur le tournage de son nouveau film", a affirmé la   fille du cinéaste. Depuis la sortie de son premier film en 1931, Manoel de Oliveira a tourné plus de 50 longs métrages de fiction et documentaires, réalisant l'essentiel de son œuvre après 60 ans. Son dernier film, Gebo et l'ombre, date de 2012.  

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions