vendredi 15 novembre 2019 15:16:18

FMI-BM : Les pays en développement recevrant 436 milliards de dollars de leurs émigrants en 2014

La Banque mondiale a indiqué vendredi passé que les envois de fonds des travailleurs migrants à leurs familles dans les pays en développement devraient atteindre 436 milliards de dollars en 2014.

PUBLIE LE : 13-04-2014 | 0:00
D.R

La Banque mondiale a indiqué vendredi passé que les envois de fonds des travailleurs migrants à leurs familles dans les pays en  développement devraient atteindre 436 milliards de dollars en 2014.     Dans sa note d’information sur les migrations et le développement publiée  à l’occasion de la tenue de sa réunion de printemps du 11 au 13 avril à Washington, la BM a avancé que ces transferts de fonds vers les pays en développement devraient afficher une hausse de 7,8% en 2014 par rapport au montant de 404 milliards de dollars enregistré en 2013. Selon ses estimations, les transferts de ces fonds devraient continuer à augmenter  pour atteindre 516 milliards de dollars en 2016. A l’échelle mondiale, pays développés compris, les envois de fonds devraient  atteindre un montant estimé à 581ámilliards de dollars en 2014, contre 542 milliards  de dollars en 2013, et augmenter à 681 milliards de dollars en 2016. Les envois de fonds demeurent l’une des principales sources de ressources extérieures pour les pays en développement, excédant de loin l’aide publique au développement et étant beaucoup plus stables que la dette privée et les investissements de portefeuille. Pour de nombreux pays en développement, les envois de fonds sont une importante  source de devises et dont le montant excède les recettes tirées des principales exportations et couvre une grande partie du coût des importations. ’’Les envois de fonds sont aujourd’hui un élément essentiel de la balance  des paiements d’un pays’’,  a expliqué Kaushik Basu, premier vice-président  de la BM, ajoutant qu’il ne fait aucun doute que ces apports sont un ’’antidote’’  à la pauvreté et contribuent à la prospérité.    
 Néanmoins, la BM observe que si les perspectives à moyen terme semblent bonnes pour les envois de fonds, leur croissance risque de ralentir à cause du retour  des migrants dans leur pays d’origine en raison d’un conflit ou de l’expulsion  du pays d’accueil. En effet, précise-t-elle, les expulsions se sont multipliées l’année dernière : rien qu’en Arabie saoudite, plus de 370.000 migrants ont été renvoyés dans leur pays d’origine depuis novembre 2013, notant que nombre de ces migrants venaient  d’Ethiopie, Egypte et Yémen.
Dans le classement des plus grands pays bénéficiaires de ces transferts, la BM indique que l’Inde s’est maintenue au premier rang avec 70 milliards de  dollars en 2013, suivie de la Chine (60 milliards de dollars), des Philippines  (25 milliards de dollars), du Mexique (22 milliards de dollars), du Nigeria  (21 milliards de dollars) et de l’Egypte (17 milliards de dollars).
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions