vendredi 23 aot 2019 05:56:08

Belkhadem à Bechar : « Le 17 avril, un jour crucial pour le devenir de l’Algérie »

M. Abdelaziz Belkadem, représentant du candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika, a estimé jeudi à Bechar, que le 17 avril est un jour crucial pour le devenir de l’Algérie

PUBLIE LE : 11-04-2014 | 23:00
D.R

M. Abdelaziz Belkhadem, représentant du candidat  indépendant Abdelaziz Bouteflika, a estimé jeudi  à Bechar, que le 17 avril est un jour crucial pour le devenir de l’Algérie. Intervenant lors d’un rassemblement populaire à la cinémathèque nationale, il a affirmé que l’élection  présidentielle du 17 avril constitue une étape très importante dans l’approfondissement  des réformes politiques et économiques, de même qu’elle permettra l’ancrage de la démocratie dans notre pays. La consécration de la démocratie à travers le libre choix du peuple  permettra de relever les défis qui attendent le pays, et seul le candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika a les capacités de les relever avec le soutien du peuple, d’où la nécessité de voter pour lui le 17 avril,  a-t-il plaidé. Il a aussi exhorté les électeurs de la wilaya de Béchar à voter massivement en faveur du candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika, pour qu’il puisse poursuivre son œuvre de construction politique et économique du pays. «Allez voter en masse pour démontrer que l’Algérie se porte bien et pour répondre, à travers les urnes, à ceux qui veulent semer le doute et la discorde», a-t-il souligné. Evoquant la situation économique du pays, M. Belkhadem a rappelé les grands projets réalisés, ces quinze dernières années, et qui, a-t-il dit,  ont amplement amélioré le quotidien des citoyens, et renforcé les infrastructures  du pays. Pour l’orateur, le programme d'Abdelaziz Bouteflika compte assurer  une nouvelle dynamique au développement économique et social du pays, en apportant des solutions concrètes aux problèmes et préoccupations du citoyen. Ce programme prévoit l’approfondissement des libertés publiques et  individuelles, à travers l’amendement de la constitution, dans le but d’une plus grande participation des citoyens à différents niveaux de la décision politique et économique, a conclu M. Abdelaziz Belkhadem.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions