samedi 17 novembre 2018 12:51:46

MM. Bensalah et Belkhadem à Batna : « Bouteflika, pour la stabilité et la poursuite des réformes »

L’élection du candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika, le 17 avril, «signifie la stabilité du pays et la poursuite des réformes engagées», ont affirmé, hier à Batna, M.M. Abdelkader Bensalah et Abdelaziz Belkhadem.

PUBLIE LE : 10-04-2014 | 0:00
D.R

L’élection du candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika, le 17 avril, «signifie la stabilité du pays et la poursuite des réformes engagées», ont affirmé, hier à Batna, M.M. Abdelkader Bensalah et Abdelaziz Belkhadem. Animant un meeting électoral dans la salle omnisports du complexe sportif du 1er-Novembre 1954, devant une foule importante, le secrétaire général du RND, Abdelkader Bensalah, a estimé que «l’élection par la majorité des Algériens et des Algériennes de Bouteflika renforcera la stabilité et consolidera le développement et les fondements de l’État que nous voulons orgueilleux et fier».
Il a également indiqué que Bouteflika a «accepté l’appel du peuple pour présenter sa candidature», parce qu’il est «convaincu que ce qui a été fait en 15 ans est excellent, mais que beaucoup de choses restent encore à réaliser».
«Certains ont voulu extraire cette wilaya du programme de campagne électorale d’un des candidats, mais nous avons tenu à y animer cette rencontre pour présenter le programme de Bouteflika et exposer ses desseins prometteurs pour la wilaya de Batna», a ajouté le responsable du RND, assurant que Bouteflika «éprouve beaucoup d’affection et d’amitié pour cette wilaya et pour les enfants des Chaouias». Après avoir exposé les réalisations accomplies durant les précédents mandats du candidat Bouteflika, qui «honore toujours ses promesses», Abdelaziz Belkhadem a affirmé, de son côté, que «si nous avons choisi de soutenir ce candidat indépendant, c’est parce que la réconciliation nationale, le développement national et le retour de l’Algérie sur la scène internationale exigent encore d’être consolidés et renforcés». S’adressant à ceux qu’il a qualifié de «semeurs de fitna», il a souligné : «Nous voulons une Algérie unie et stable, et sommes tous arabes, chaouis, kabyles, touareg, ibadites et malékites, des frères dans cette Algérie qui a besoin de tous ses enfants.»  
Considérant que tous les candidats «sont algériens et ont le droit de briguer la présidence de la République dans le cadre d’une compétition loyale », M. Belkhadem a indiqué que le peuple aura, le 17 avril, «pleine liberté pour choisir parmi ces candidats». Les deux intervenants ont appelé à une forte participation au scrutin du 17 avril 2014, avant de d’affirmer qu’«(ils) sont à Batna, porteurs d’un message d’affection, de considération et d’amitié» de la part du candidat Bouteflika qui a «confiance en vous». «Batna est et restera une partie de l’Algérie, et non pas une île isolée», ont-ils conclu. Un groupe de jeunes, scandant «Barakat, Barakat», a tenté de perturber, en vain, la rencontre.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions