samedi 04 avril 2020 03:49:07

Tizi-Ouzou, Saison estivale : Camp de vacances pilote à Aït Chafaa

Un camp de vacances pilote d’une capacité de 480 lits sera mis en exploitation à l’ouverture de la saison estivale, en juin, à la plage Le Petit paradis de la commune côtière d’Aït Chafaa, daïra d’Azeffoune (Tizi-Ouzou), a indiqué, hier, M. Gheddouchi Rachid, directeur du tourisme et de l’artisanat de la wilaya.

PUBLIE LE : 10-04-2014 | 0:00
D.R

Un camp de vacances pilote d’une capacité de 480 lits sera mis en exploitation à l’ouverture de la saison estivale, en juin, à la plage Le Petit paradis de la commune côtière d’Aït Chafaa, daïra d’Azeffoune (Tizi-Ouzou), a indiqué, hier, M. Gheddouchi  Rachid, directeur du tourisme et de l’artisanat de la wilaya.
"Ce projet implanté sur un site féerique, alliant admirablement les avantages de la mer et de la montagne a été initié par le ministère de tutelle  dans le cadre d’un programme national portant sur l’aménagement, à titre expérimental, de 14 camps de vacances le long du littoral du pays", a précisé à l’APS, M. Gheddouchi  Rachid, observant que le plan d’aménagement prévoit "la mise en place de structures  légères consistant en des tentes, chalets et mobile home".
L’impact attendu de ce projet, qui sera suivi par d’autres sur le littoral des daïras d’Azeffoune et de Tigzirt, est de "contribuer à la promotion du tourisme,  notamment en direction des jeunes pour les faire profiter des bienfaits de la  mer", a souligné M. Gheddouchi. L’autre apport attendu de pareilles structures, présentant l’avantage  d’être réalisées dans des délais courts et à des coûts modestes, "est de relever substantiellement les capacités  d’accueil du secteur, limitées à 11 hôtels totalisant une offre de 431 lits", a-t-il ajouté. Pour mieux expliquer "l’indigence" du secteur en structures d’accueil,  le responsable a fait observer que la wilaya "recourt depuis plus de 20 ans, et, à chaque saison estivale, avec les contraintes que cela présente, à l’utilisation  d’établissements éducatifs pour abriter les jeunes venant y séjourner dans  le cadre d’échanges inter-wilayas".
 Ce déficit en infrastructures d’accueil est comblé par l’existence  de trois auberges de jeunes relevant des communes d’Azeffoune, Aït Chafaa et Tigzirt, a relevé le directeur du tourisme qui prévoit la mise en exploitation, pour cette saison estivale, de bungalows totalisant 119 lits, réalisés par un particulier sur un site balnéaire d’Azeffoun.
Il a estimé, en outre, que la formule du tourisme chez l’habitant "peut  être d’un grand apport pour renflouer les capacités d’accueil du secteur, pour  peu que les locataires daignent jouer le jeu en déclarant leurs hôtes à l’APC  et ce, pour des raisons d’ordre strictement sécuritaire, n’ayant rien à voir avec une quelconque imposition".
En matière de nouveautés, M. Gheddouchi fait état du lancement de l’étude d’aménagement de 8 plages, réparties équitablement sur les daïras côtières d’Azeffoun et Tigzirt. Une fois aménagées, ces plages viendront s’ajouter aux huit autres autorisées à la baignade sur le littoral de la wilaya qui s’étirant sur plus de  80 km. Pour cette saison estivale, dont les préparatifs ont été entamés précocement, la direction locale du tourisme et de l’artisanat escompte un afflux de plus de 4 millions d’estivants, contre 3,8 millions durant la saison passée.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions