mercredi 19 septembre 2018 05:15:51

Proche-orient, Washington : « Les récentes décisions israéliennes entravent le processus de paix »

Le secrétaire d'État américain, John Kerry, a estimé, mardi, qu'Israël entravait les pourparlers de paix avec son nouveau projet de colonisation à El-Qods-Est occupée et par son refus de libérer un dernier contingent de prisonniers palestiniens.

PUBLIE LE : 10-04-2014 | 0:00
D.R

«Malheureusement, les prisonniers (palestiniens) n'ont pas été libérés le samedi (29 mars) où ils devaient l'être", a déploré M. Kerry devant la commission des Affaires étrangères du Sénat. Il a également regretté les "700 logements de colonisation annoncés" par Israël, estimant que ses récentes décisions "ne contribuent pas" à la poursuite du dialogue. La médiation américaine tente de débloquer les pourparlers de paix en multipliant les rencontres sur le terrain. Une rencontre tripartite entre négociateurs israéliens et palestiniens, et l'émissaire américain Martin Indyk pour tenter de débloquer les pourparlers de paix n'a néanmoins débouché, dimanche soir, sur "aucune avancée", selon des sources palestiniennes. Après le refus israélien de relâcher le 29 mars un contingent de détenus, comme prévu lors de la reprise des pourparlers de paix en juillet 2013 sous l'égide des États-Unis, le président palestinien Mahmoud Abbas a demandé mardi l'adhésion de la Palestine à 15 conventions et traités internationaux.

Début de la réunion extraordinaire des ministres arabes des AE
La réunion extraordinaire du conseil de la Ligue arabe au niveau des ministres des Affaires étrangères a débuté hier au Caire, avec la participation du président palestinien Mahmoud Abbas, pour examiner les résultats des négociations sur le processus israélo-palestinien sous parrainage américain. La réunion qui se tient sur demande officielle du Président Mahmoud Abbas traitera du soutien arabe sur les plans politique, financier et médiatique de la cause palestinienne, et des dispositions à prendre pour relever les défis qui pourraient se poser à la direction et au peuple palestiniens à l'approche de la fin des négociations le 29 du mois courant, et face au refus d'Israël de libérer le quatrième groupe de détenus palestiniens et à la poursuite des violations israéliennes à El-Qods et El-Aqsa.
La réunion, à laquelle prend part le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, se penchera également sur la demande américaine relative à la prorogation des négociations et le soutien de la partie palestinienne pour la signature de plusieurs conventions et traités internationaux, ainsi que la demande d'adhésion de la Palestine aux organisations et institutions internationales. Dans une déclaration à l'APS, le secrétaire général adjoint de la Ligue arabe, Ahmed Benhelli, a affirmé qu'"il est attendu de cette réunion un soutien arabe au négociateur palestinien aux niveaux politique, financier, matériel et médiatique". Il a précisé que les ministres arabes procèderont, d'autre part, à l'évaluation du processus des négociations après la présentation par le Président Mahmoud Abbas de son exposé devant le conseil ministériel, soulignant qu'"il est évident que les États-Unis et, plus précisément, leur secrétaire d'État John Kerry, consent un effort remarquable mais l'intransigeance du gouvernement israélien dénote l'absence de volonté réelle pour la réalisation de la paix".

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions