Journée d’étude sur la femme dans la politique nationale de formation professionnelle : 250.000 stagiaires féminins recensés en 2013

Le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, M. Noureddine Bedoui, a rappelé hier, à l’occasion de la journée d’étude, organisée par la tutelle sur la place de la femme dans la politique nationale de formation et d’apprentissage, au Centre de formation professionnelle de Birkhadem, l’importance accordée par l’Etat à la gent féminine, depuis l’indépendance
PUBLIE LE : 08-04-2014 | 23:00

Le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, M. Noureddine Bedoui, a rappelé hier, à l’occasion de la journée d’étude, organisée par la tutelle sur la place de la femme dans la politique nationale de formation et d’apprentissage, au Centre de formation professionnelle de Birkhadem, l’importance accordée par l’Etat à la gent féminine, depuis l’indépendance, consacrant son rôle dans la société dans les différents programmes de développement qui mettent en exergue l’égalité entre les deux sexes.

Il précisera, en effet, que la femme figure parmi les priorités dans le programme du Président de la République qui ressort clairement dans les réalisations, dans les domaines de l’éducation et de la formation, les œuvres sociales et la politique, avant de poursuivre que les secteurs de l’éducation et de la formation ont contribué de manière significative à l’amélioration du niveau de développement humain, à travers l’accès de toutes les couches de la société, notamment la femme à ces secteurs, réalisant ainsi les objectifs du millénaire en termes de développement.
Le ministre expliquera, également que les réformes engagées par Abdelaziz Bouteflika a décrété la démocratisation de l’enseignement professionnel, confirmé par le nombre de femmes stagiaires au niveau des centres de formation qui passe de 76.000, en 1995 à 250.000, à fin 2013.
Il notera, en outre qu’en 2013, près de 8.000 femmes, soit 45% de l’encadrement sont de la gent féminine. Le chargé du secteur insistera sur l’intérêt accordé par le programme du Chef de L’Etat à la formation de la femme qui s’est attelé à rapprocher les établissements de formation du milieu rural et des zones enclavées au profit des femmes, la création de programmes de formation adaptés aux femmes aux foyers ainsi que l’ouverture de télécentres.
C’est ainsi que le nombre de femmes aux foyers concernées par les dispositifs de formation, en 2013, à 448.000, contre 4.000, en 2004, alors que le nombre de femmes rurales inscrites dans les centres de formation a atteint les 180.000.
Concernant les femmes formées par le secteur et ayant été prises en charge par le programme de lutte contre l’analphabétisme, il était de l’ordre de 14.000, en 2013.
M. Bedoui, dira enfin que la formation et l’enseignement professionnels sur lesquels se basent les dispositifs d’aide à l’insertion professionnelle et la création de micro-entreprises accompagne les femmes, soulignant que des cellules d’orientation et d’accompagnement sont mises en place au profit des stagiaires avant et après les formations.
Ces mêmes mesures estimera-t-il, ont permis l’intégration de la femme de l’entrepreneuriat et l’investissement dans tous les secteurs. Le ministre ne manquera pas d’appeler les femmes à se mobiliser pour le 17 avril prochain et voter massivement d’autant plus que le contexte international se caractérise par l’instabilité et autres crises.
Samia D.


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : [email protected]