mercredi 14 novembre 2018 13:11:49

Salon national de valorisation des resultats de la recherche, M. Mebarki : « Le système national de recherche a gagné en performance »

Signature de deux conventions de partenariat pour le développement de la recherche et la création d’entreprises

PUBLIE LE : 09-04-2014 | 0:00
D.R

Le Système national de recherche (SNR) « a gagné en performance et en cohérence dans la mise en adéquation des objectifs scientifiques avec ceux socio-économiques de développement d’une part, et la mobilisation de la communauté des chercheurs d’autre part », a affirmé, hier à Oran, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mohamed Mebarki.
 

 S’exprimant lors de l’inauguration du Salon national de valorisation des résultats de la recherche en présence de la ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement, Dalila Boudjemaa, le ministre a souligné que « le système national de recherche a prouvé que l’évolution de la recherche scientifique en Algérie n’est pas uniquement quantitative, mais une réalité sur le terrain.» Traduisant l’intérêt accordé par l’Etat à ce secteur stratégique, un large programme de réalisation d’infrastructures liées à la recherche scientifique a été lancé incluant 25 nouveaux centres de recherche, 1.000 laboratoires de recherche, 5 unités de recherche, 7 plateformes technologiques, 15 plateaux techniques d’analyses physico-chimiques, 20 centres de calcul intensif et 3 unités d’aide au diagnostic. « Une grande partie de ce programme est déjà réalisée », a-t-il indiqué. Plus de 28.300 enseignants chercheurs et 2.315 chercheurs permanents sont impliqués dans l’exécution des programmes nationaux de recherche touchant à différents domaines (l’agriculture, l’aquaculture, les énergies renouvelables, la santé et autres). Le nombre de publications internationales de première catégorie est passé de 11.000 à 35.000 au terme de la loi-programme (2008-2012) consacrée par le gouvernement à la recherche scientifique et développement technologique. « En termes de publications, nous sommes par exemple leaders en sciences des matériaux en Afrique et à la 28e place dans le monde », a encore indiqué le ministre. En 10 ans, l’Algérie est passée de 41 à 170 brevets, essentiellement dans les sciences et technologies. Deux brevets sont passés à l’exploitation industrielle, le premier dans le domaine des lasers et le second concernant la gestion des déchets, alors que 35 brevets sont en phase d’incubation par l’Agence nationale de la valorisation de la recherche et du développement technologique (ANVREDT), dans le but de créer des PME issues de résultats de recherche dans les technologies avancées, a-t-il évoqué. Selon M. Mebarki, sur les 2.100 projets de recherche exécutés dans le cadre des PNR, plus de 400 ont été identifiés comme étant directement valorisables avec une valeur ajoutée importante pour tous les secteurs socio-économiques. Pour la ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement, Dalila Boudjemaa, la recherche scientifique dans le secteur de l’environnement a connu une dynamique assez particulière dont le résultat a été la mise en œuvre d’un programme spécial qui prend soin des principales préoccupations du secteur de l’environnement. En effet, entre 2003 et 2011, 188 projets de recherche dans l’environnement ont été recensés, dont 143 projets sur l’eau, les déchets, la dépollution industrielle et l’éducation environnementale et 45 dans le domaine de la biotechnologie et les changements climatique, ont été mis en œuvre avec les chercheurs et universités algériennes, a-t-elle indiqué. Le Salon national de valorisation des Programmes nationaux de Recherche (PNR), inauguré hier par les deux ministres, regroupe près de 400 laboratoires et centres de recherche nationaux. Après l’inauguration du Salon, Mohamed Mebarki a visité le projet de réalisation de 64 logements pour le secteur de l’enseignement supérieur à Bir El Djir, où il a eu un aperçu sur les projets actuels et futurs du secteur dans la wilaya.

--------------------------------------

Signature de deux conventions de partenariat pour le développement de la recherche et la création d’entreprises
Deux conventions de partenariat portant sur le développement de la recherche et la création d’entreprises ont été signées, hier à Oran, entre le secteur de la recherche scientifique, l’Entreprise nationale des industries électroniques (ENIE) et l’Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes (ANSEJ). La cérémonie de signature a été organisée en marge du Salon national de valorisation des résultats de la recherche, en présence du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mohamed Mebarki, et la ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement, Dalila Boudjemaa. La première convention a été signée entre la Direction générale de la recherche scientifique et le développement technologique (DGRSDT) et l’ENIE afin de développer, pour la première fois en Algérie, une structure de recherche et de développement domiciliée dans une entreprise industrielle nationale. Il s’agit d’accompagner cette entreprise nationale pour la mise en place d’une structure de développement technologique des industries électroniques. L’ENIE constituera ainsi un terrain de stage pour les étudiants en fin de cycle. La deuxième convention a été signée entre l’Agence nationale de valorisation des résultats de la recherche et du développement technologique (ANVREDET) et l’ANSEJ en vue d’accompagner les étudiants diplômés porteurs de projets désirant être incubés par l’ANVREDET et financés par l’ANSEJ. Ces derniers temps, d’autres conventions ont été signées avec d’autres secteurs et le ministère de l’Environnement concernant le traitement des déchets et leur transformation en biogaz, ainsi qu’avec Sonelgaz pour la conception d’un compteur de gaz intelligent et la sécurisation du réseau, a rappelé M. Mebarki lors de la cérémonie de signature.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions