dimanche 22 octobre 2017 21:40:40

Blocage des Negociations au Sahara Occidental : Le Front Polisario prévient le Conseil de sécurité

Le Front Polisario a avisé, lundi dernier, le Conseil de sécurité de l’Onu du ''risque réel'' du Maroc à vouloir continuer à bloquer le processus de négociation dans le but de ''conforter'' son occupation illégale du Sahara occidental.

PUBLIE LE : 09-04-2014 | 0:00
D.R

Le Front Polisario a avisé, lundi dernier, le Conseil de sécurité de l’Onu du ''risque réel'' du Maroc à vouloir continuer à bloquer le processus de négociation dans le but de ''conforter'' son occupation illégale du Sahara occidental.

''Dans le cas où le Conseil de sécurité n'assumerait pas sa responsabilité quant à la décolonisation des territoires sahraouis occupés, il existe alors un risque réel du Maroc à continuer à bloquer le processus de négociation dans le but de conforter son occupation illégale du Sahara occidental'', a mis en garde le représentant du Front Polisario à l'Onu, M. Ahmed Boukhari, dans sa lettre adressée à la présidente du Conseil de sécurité. Or, a-t-il soutenu, le rôle du Conseil de sécurité ''est de maintenir la paix et la sécurité internationales en veillant à ce que le processus de décolonisation soit achevé''. Cette lettre a été adressée à l'organe de décision de l’Onu en prévision de la tenue, le 17 avril, de sa consultation informelle avec l’envoyé personnel du secrétaire général de l'Onu pour le Sahara occidental, M. Christopher Ross, et le représentant spécial et chef de la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO), M. Wolfgang Weisbrod-Weber, et ce, avant de se prononcer sur un projet de résolution sur le dossier sahraoui vers la fin du mois en cours.
A ce propos, le représentant sahraoui a réitéré que le Front Polisario demeurait constamment ''ouvert à une reprise des pourparlers directs'' avec le Maroc, ajoutant que la ''volonté apparente'', exprimée récemment par la récente lettre du ministre marocain des Affaires étrangères adressée au secrétaire général de l'Onu, de vouloir coopérer avec les efforts en cours de l'Onu ''est un tout nouveau développement qui doit se traduire rapidement en actions concrètes sans conditions préalables''. Présentant le point de vue du Front Polisario sur l'état actuel du processus politique mené par l'Onu sur le Sahara occidental ainsi que ses perspectives d'avenir, M. Boukhari a aussi réaffirmé la volonté constante du Front Polisario à coopérer pleinement avec M. Christopher Ross dont il a salué les efforts menés jusqu'à maintenant.
 Il a, néanmoins, noté que si le Maroc avait accepté de respecter les accords passés conclus en 1991 avec le Front Polisario et approuvés par le Conseil de sécurité, le conflit sur le Sahara occidental aurait été résolu depuis plus de deux décennies par la tenue d'un référendum dont la mise en œuvre a été, pourtant, la raison pour laquelle fut créée la MINURSO. Dans ce sens, il a regretté que le Maroc ait ''saboté'' ces accords ''après avoir placé des obstacles sur le chemin de la tenue d'un référendum''.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions