mardi 29 septembre 2020 08:00:27

Hadj Saïd à Ouargla : « Nécessité d’encourager les activités touristiques répondant aux spécificités locales »

Le ministre du Tourisme de l’Artisanat, Mohamed Amine Hadj Saïd, a mis l’accent, dimanche à Ouargla, sur la nécessité d’encourager les activités touristiques répondant aux spécificités locales.

PUBLIE LE : 07-04-2014 | 23:00
D.R

Le ministre du Tourisme de l’Artisanat, Mohamed Amine Hadj Saïd, a mis l’accent, dimanche à Ouargla, sur la nécessité d’encourager les activités touristiques répondant aux spécificités locales.
«Il appartient d’encourager les activités touristiques répondant aux spécificités de chaque région et susceptibles de promouvoir et d’écouler les divers produits touristiques locaux», a souligné M. Amine Hadj Saïd lors de son inspection du lac de Témacine, dans le Grand Touggourt. Le ministre a insisté, pour ce faire, sur l’implication des associations locales activant dans le domaine touristique dans les débats locaux sur le tourisme et l’artisanat afin d’enrichir les suggestions à même de contribuer à la création de projets touristiques innovants.
Le lac de Témacine a bénéficié, l’année dernière, d’un projet d’aménagement, doté d’une enveloppe de 100 millions de dinars accordée au titre de programme complémentaire de développement des régions du Sud de 2007, et livrable en mai prochain, a-t-on expliqué à la délégation ministérielle.
Les travaux consistent notamment en le revêtement des voies d’accès, la protection des berges du lac, ainsi que la réalisation d’espaces verts et de locaux commerciaux multiservices.
 La situation de la zone d’expansion touristique (ZET) de 14 hectares et les projets qui y sont retenus, dont un hôtel et des structures récréatives, ont également été exposés au ministre, qui a pris connaissance, à travers une exposition dédiée à l’artisanat, de modèles de produits d’artisanat réalisés par les artisans et les associations de la région de Oued Righ. Au siège de la zaouia Tidjania, à Témacine, le ministre a visité l’atelier d’artisanat géré par l’association «Chems pour le développement des activités d’artisanat». Créé en 2006, l’atelier est chargé de la formation de la gent féminine dans les activités de couture, de broderie traditionnelle et de vannerie.  
La visite du ministre du tourisme s’est poursuivie par l’inauguration, dans la commune de Nezla, d’une structure hôtelière privée, classée «trois étoiles». Composé de quatre étages, l’hôtel compte 60 chambres, un restaurant et une salle, selon sa fiche technique. M. Amine Hadj Saïd avait, auparavant, procédé dans la commune de Hassi Benabdallah, à la mise en terre d’oliviers au niveau de la bande verte longeant la RN-56, reliant Ouargla et Touggourt, avant de lancer, dans la commune d’El-Hedjira, un projet d’hôtel de 36 lits et d’une station-service, relevant du secteur privé et devant générer, une fois opérationnels, 26 emplois.
A Hassi-Messaoud, le ministre du tourisme a inspecté un projet en cours de réalisation d’un complexe touristique disposant de 118 chambres d’une capacité de 250 lits, deux restaurants, deux salles polyvalentes, un centre d’affaires et deux piscines. D’un investissement privé de plus de deux milliards de dinars, ce projet devra générer 210 emplois, selon les explications fournies sur site.
M. Hadj Said a, par ailleurs, inauguré toujours à Hassi-Messaoud, un hôtel privé réalisé pour investissement de plus de 670 millions de dinars, offrant une capacité d’hébergement de 96 lits et disposant de d’un restaurant et des boutiques de commerce.
 A l’issue de cette visite de travail, clôturée par une séance de travail avec les cadres locaux de son secteur et des investisseurs, une présentation a été faite au ministre sur le projet de restauration dont a bénéficié l’hôtel «Mehri» à Ouargla, relevant du secteur public.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions