jeudi 21 novembre 2019 02:54:13

Première voiture-atelier « made in Algeria » : Le montage a commencé

Le montage de la première voiture « made in Algeria » de marque Renault, destinée à la formation du personnel, a déjà commencé dans l’usine de Renault Production Algérie (RPA), implantée à Oued Tlélat (Oran)

PUBLIE LE : 08-04-2014 | 0:00
D.R

Le montage de la première voiture « made in Algeria »  de marque Renault, destinée à la formation du personnel, a déjà commencé dans l’usine de Renault Production Algérie (RPA), implantée à Oued Tlélat (Oran), a annoncé, hier, à Alger, le PDG de la Société nationale des véhicules industriels (SNVI), Hamoud Tazerouti.

«Les kits des véhicules sont déjà arrivés sur le site de production  à Oued Tlélat et le montage des voitures-ateliers a déjà commencé », a indiqué  à l’APS le premier responsable de la Société nationale des véhicules industriels,  entreprise partenaire dans ce projet aux côtés du constructeur français et du Fonds national d’investissement (FNI). Selon M. Tazerouti, le personnel de RPA a commencé à monter les premières voitures-ateliers destinées à sa formation, avant d’entamer l’opération de montage des voitures destinées à la commercialisation sur le marché algérien. A cet effet, M. Tazerouti a assuré que les travaux de réalisation de  l’usine Renault Production Algérie « avancent conformément au calendrier prévu et va être livré dans les délais fixés ».  
« La première voiture de type Nouvelle Symbol, montée en Algérie sortira des ateliers le 20 novembre 2014, comme prévu par le partenaire français », a-t-il précisé. Pour mettre en place un réseau national de sous-traitance devant approvisionner l’usine en matière d’équipement et accessoires industriels, une dizaine de sous-traitants nationaux ont été présélectionnés et « sont à un stade avancé d’audit », selon  M. Tazerouti. Au départ, « on a commencé par les fichiers de la SNVI, de la SGP-Equipag et ceux des bourses régionales de sous-traitance », a-t-il poursuivi, ajoutant que l’opération de sélection et d’audit « se poursuit toujours ».
Pour l’aménagement du site de l’usine RPA, l’Etat algérien a octroyé  à cette société les anciens bâtiments de l’ex-Sonitex que la SNVI a mis à  niveau. « RPA prend en charge les travaux d’aménagement en ateliers de production,  achevés à près de 70%. Ceci, en attendant la construction de nouvelles infrastructures », a-t-il encore affirmé.          
Evoquant la question de la formation du personnel de RPA, le PDG de  la SNVI a indiqué que le premier contingent a achevé sa formation et que deux autres suivent actuellement un autre cycle de formation. Détenue à hauteur de 51% par la partie algérienne dont 34% par la SNVI, 17% par le FNI,  et à 49% par le constructeur français, l’usine de RPA créée  par le bais d’une joint-venture produira à son démarrage 25.000 véhicules/an, puis 75.000 unités avant d’arriver à 150.000 véhicules/an, dix ans après le  début de la production.
La zone d’activités de Oued Tlélat a été choisie pour l’implantation de l’usine en raison, notamment de la disponibilité de la main d’œuvre qualifiée, sa proximité du port d’Oran, son infrastructure industrielle et logistique ainsi que pour son réseau autoroutier, de chemin de fer et de TIC. 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions