lundi 24 fvrier 2020 07:20:41

L’entrepreneuriat et les défis de l’emploi : Canaliser les compétences universitaires

Moteur de l’économie, l’entreprise est aussi le noyau premier du développement. Sa pérennité reste tributaire de sa capacité à s’adapter au changement, à faire face aux mutations du marché et à résister à la concurrence.

PUBLIE LE : 08-04-2014 | 0:00
Ph : Billal

Moteur de l’économie, l’entreprise est aussi le noyau premier du développement. Sa pérennité reste tributaire de sa capacité à s’adapter au changement, à faire face aux mutations du marché et à résister à la concurrence.

Le débat actuel confirme, par conséquent, cet impératif pour l’entreprise d’être au diapason de l’évolution technologique, de s’inscrire dans la mise à niveau de sa ressource humaine et la modernisation constante de ses moyens. L’Algérie amorce une nouvelle stratégie économique mise sur l’entreprise en tant que facteur de création de richesse et d’emploi. Néanmoins, l’écart entre l’entreprise et le monde universitaire émerge comme étant le principal obstacle au décollage de cette dernière.
Le deuxième Salon national de l’entrepreneur local SNEL-2014, qui se déroulera du 15 au 17 mai 2014 à l’EMEC d’Oran sur le thème «L’entreprise excellente et l’emploi des cadres», met justement en avant, cette nécessité d’impliquer les chercheurs et autres compétences issues des universités, dans la pratique entrepreneuriale, à savoir la contribution dans la création d’entreprises innovantes dans les filières de la recherche scientifique appliquée, notamment. C’est ce qu’a fait savoir Mustapha Rahmani, general manager du groupe CPM Consulting, organisateur du Salon, lors d’une conférence de presse organisée, hier, au centre Safir Business, sur l’évènement, en présence d’autres membres du comité d’organisation.
Le SNEL-2014, qui sera organisé sous le parrainage du ministère du Développement industriel et de la Promotion de l’investissement, et le partenariat d’autres organismes, notamment l’Ansej, l’Andi et l’AND/PME, se veut ainsi une contribution à la réflexion globale sur le management économique du pays dans l’étape à venir. Selon l’intervenant, la stratégie préconisée par les experts de CPM Consulting prône «une synergie globale entre l’ensemble des acteurs dans la création et le développement de l’entreprise innovante». Il s’agit essentiellement d’impliquer les compétences et cadres universitaires dans le processus dans un cadre concerté, en cours de maturation au sein du groupe. L’initiative s’est imposée par ce besoin qui consiste à rechercher les «mécanismes et méthodologies» susceptibles de concourir à l’objectif ciblé, à savoir une entreprise performante et pérenne. Le Forum national de l’innovation et compétitivité (FNEC), tel est le projet conçu dans cette optique et dont le plan de décollage (janvier 2014-juin 2015) est consacré à la création officielle du forum.
«L’objectif de démarrage, a expliqué M. Rahmani, consistera en la création de 5.000 PME excellentes dans le domaine de la recherche appliquée dans chaque région, soit 6 wilayas ; par conséquent 25.000 PME dans cinq wilayas dans tous les secteurs économiques, entre autres l’hydraulique, le bâtiment, les TIC, l’agriculture, l’industrie électronique et la mécanique industrielle.»
Des partenariats sont envisagés dans le cadre de cette démarche, avec un objectif de création de 150.000 entreprises excellentes (50.000/an) durant les trois premières années de l’exercice (2015-2018). Entre 2018 et 2025, plus d’un million de PME sont prévues dans les secteurs stratégiques. «Cette initiative s’impose, a-t-il dit, du fait que deux millions d’étudiants arriveraient sur le marché du travail d’ici 2017 et que pas plus de 20% des diplômés universitaires /an s’orientent vers les dispositifs d’aides à la création d’entreprises, 40% des diplômés de l’université ne trouvent pas d’emplois, au moment où 3.500 entreprises algériennes ferment chaque année. Il s’agira de mobiliser, par conséquent, l’ensemble des intervenants dans la sphère économique et universitaire pour contribuer au développement d’une économie forte et diversifiée.»
Le groupe CPM Consulting qui œuvre dans le cadre de cette orientation économique est présent sur le marché du développement et de la promotion de l’entrepreneuriat local depuis quelques années, à travers les évènements organisés depuis 2009.
Le SNEL-2014 s’inscrit dans cet objectif en ce sens qu’il vise à promouvoir les critères de l’innovation et de la créativité au sein de l’entreprise, mais aussi à focaliser l’intérêt des jeunes pour le montage de PME. Conférences, débats, ateliers, ainsi que d’autres activités en rapport avec la thématique du Salon sont prévus à cet effet.    
D. Akila

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions