mardi 11 aot 2020 16:23:02

FFS, Betatache : « La position du parti à l’égard de la présidentielle est sage »

Le premier secrétaire du Front des forces socialistes (FFS), Ahmed Betatache, a souligné, hier à Alger, que la décision du parti de ne pas participer et de ne pas boycotter la présidentielle dénotait «une sage position», affirmant que la réalisation d’un consensus politique national était «l’unique moyen» de préserver la stabilité nationale.

PUBLIE LE : 05-04-2014 | 23:00
D.R

Le premier secrétaire du Front des forces socialistes (FFS), Ahmed Betatache, a souligné, hier à Alger, que la décision du parti de ne pas participer et de ne pas boycotter la présidentielle dénotait «une sage position», affirmant que la réalisation d’un consensus politique national était «l’unique moyen» de préserver la stabilité nationale.
La décision du FFS de ne pas participer à l’élection présidentielle du 17 avril et de ne pas la boycotter dénote une «sage» position, a soutenu M. Betatache qui s’exprimait à l’occasion du 27e anniversaire de l’assassinat de l’avocat et militant du parti Ali Mecili (7 avril 1987), considérant que les résultats du scrutin «sont connus d’avance». «Le parti refuse de participer à cette mise en scène dont les résultats sont connus d’avance», a-t-il martelé.
La position du FFS «reflète l’opinion publique qui ne s’est pas inscrite à cette échéance». Tout un chacun sait que ses résultats «sont connus d’avance», et qu’«il faut militer davantage pour parvenir à un scrutin honnête et transparent». L’échéance du 17 avril «a ouvert la voie à l’inconnu et à une indifférence, vis-à-vis de la campagne électorale, des citoyens dont les appréhensions sont liées à cet inconnu», a-t-il estimé. M. Betatache a réitéré l’appel du FFS à «un consensus politique national avec toutes les parties et les personnalités politiques pour concrétiser la transition et garantir, ainsi, la stabilité du pays». Il a fait savoir qu’«une commission sera installée, samedi, pour préparer le projet de réalisation de l’école de formation politique Ali- Mecili», un projet qui sera soumis à la prochaine session du conseil national. «L’école sera ouverte à tous les militants du parti», selon M. Betatache, qui a annoncé la publication, en début de semaine prochaine en version électronique, de la revue Libre Algérie, organe central du parti.
APS

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions