lundi 19 novembre 2018 19:52:04

Droits de l'homme au Sahara occidental : RF Kennedy Center salue la position du Sénat italien

La présidente de l'ONG américaine ''Robert F. Kennedy pour la justice et les droits de l'homme'' (RF Kennedy Center), Mme Kerry Kennedy, a salué vendredi la motion ratifiée, la veille, par le Sénat italien enjoignant le gouvernement de Matteo Renzi à agir pour l'élargissement des prérogatives de la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara Occidental ...

PUBLIE LE : 06-04-2014 | 0:00
D.R

La présidente de l'ONG américaine ''Robert F. Kennedy pour la justice et les droits de l'homme'' (RF Kennedy Center), Mme Kerry Kennedy, a salué vendredi la motion ratifiée, la veille, par le Sénat italien enjoignant le gouvernement de Matteo Renzi à agir pour l'élargissement des prérogatives de la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara Occidental (MINURSO) à la surveillance des droits de l'homme dans les territoires sahraouis occupés par le Maroc. Cette motion, approuvée par tous les partis politiques au sein du Sénat italien, a appelé, par ailleurs, ''à plus d'actions" avec les partenaires européens pour le respect des droits de l'homme dans les territoires occupés du Sahara occidental et a demandé d'y permettre l’accès aux visites des observateurs et la presse internationale.
A ce propos, Mme Kennedy a tenu à souligner qu'elle avait personnellement rencontré des centaines d'hommes, de femmes et d'enfants au Sahara occidental occupé ''qui ont connu la torture, la détention arbitraire et les autres violations des droits de l'homme''. Ces abus, a-t-elle poursuivi dans son communiqué, ''se poursuivent sans relâche depuis près de quarante ans et je félicite le Sénat italien d'exiger que l'Italie exprime son soutien pour les droits de l'homme des Sahraouis". Pour sa part, le directeur des Partenaires des droits de l'Homme de RFK Center, M. Santiago Canton, a affirmé que le Sénat italien avait ''franchi une étape capitale et admirable pour que les violations contre le peuple sahraoui ne continuent pas à rester invisibles et non notifiées dans les rapports'' de la MINURSO.
Dans ce sens, M. Canton a soutenu que les pays membres du Conseil de sécurité des Nations Unies ''devraient emboîter le pas en instaurant la solution simple d'un mécanisme des droits de l'homme'' au Sahara occidental, en rappelant que ce mécanisme fait partie de toutes les autres Missions de la paix de l'Onu. A rappeler que le Conseil  de sécurité tiendra sa réunion de consultation informelle sur le Sahara occidental le 17 avril avant de se prononcer sur un projet de résolution, vers la fin du mois en cours, sur la question sahraouie et la MINURSO.
Cette consultation informelle verra l'intervention de l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l'Onu pour le Sahara occidental, M. Christopher Ross, qui fera un briefing sur ses dernières tournées dans la région, et du Représentant spécial et Chef de la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO), M. Wolfgang Weisbrod-Weber. Ces consultations porteront notamment sur la mise en œuvre de la résolution 2099 relative à la question sahraouie et adoptée par le Conseil de sécurité en avril 2013.
Inscrit depuis 1966 sur la liste des territoires non autonomes, et donc éligible à l'application de la résolution 1514 de l'Assemblée générale de l'ONU portant déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et peuples colonisés, le Sahara occidental est la dernière colonie en Afrique qui est occupée depuis 1975 par le Maroc avec le soutien de la France.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions