lundi 19 novembre 2018 23:48:31

Le ministre des Travaux publics lance plusieurs projets dans la wilaya d’Alger : Une vision capitale

Le ministre des Travaux publics, Farouk Chiali, accompagné du wali d’Alger, a procédé jeudi passé à l’inauguration d’une trémie à proximité de la nouvelle faculté de droit de Saïd Hamdine.

PUBLIE LE : 05-04-2014 | 0:00
Ph : Nesrine

Le ministre des Travaux publics, Farouk Chiali, accompagné du wali d’Alger, a procédé jeudi passé à l’inauguration d’une trémie à proximité de la nouvelle faculté de droit de Saïd Hamdine.
Plusieurs projets ont été lancés dans ce cadre, telle la réalisation d’un boulevard aux Grands Vents avec une enveloppe de 433,6 millions de dinars qui sera être livré dans un délai de 21 mois. Ce boulevard à double voie va relier la RN 36 au CW 142 et désengorger plusieurs nouveaux quartiers réalisés dans le cadre de la promotion immobilière des Grands Vents, une localité assise entre les communes de Dély Ibrahim, Chéraga et Ouled Fayet.
M. Chiali a en outre lancé les travaux de la pénétrante de l’aéroport international Houari-Boumediène, une liaison entre la première et la seconde rocade Sud d’Alger. La pénétrante, qui sera réalisée sur un linéaire de 7,3 km nécessitera la construction de cinq échangeurs et de deux ouvrages d’art pour un coût global de 2,815 milliards de dinars avec un délai de réalisation  24 mois.
Ce macro-maillage vise à réaliser des liaisons rapides entre la première et la deuxième rocade sud d’Alger à travers le dédoublement de la voie entre Heuraoua et Ouled Moussa (réalisé à 80%), Ain Taya-Kheraïcia (75%), Bordj El Bahri-El Hamiz (83%) et la construction de la radiale d’Oued Ouchayah reliant la RN 38 à Benghazi (Baraki), réalisée à 30%.
Le secteur des travaux publics remplit aujourd’hui des fonctions stratégiques dans la relance de l’économie et la promotion de l’investissement créateur de richesse et d’emploi et suscite un effet d’entraînement sur d’autres domaines. En matière d’infrastructures routières et autoroutières, près de 9.000 km de nouvelles voies ont été réalisées entre 2004 et 2008, alors que la deuxième rocade d’Alger sera livrée au courant du premier semestre 2009. Par ailleurs, 1.000 km de routes nationales et 132 km d’autoroutes ont été achevés. Plus de 3.132 milliards de dinars ont été consacrés à la finalisation de l’autoroute Est-Ouest afin de la compléter par 830 km liaisons autoroutières.
Il s’agit également de réaliser 2.500 km de routes nouvelles, de moderniser et réhabiliter plus de 8.000 km de route et 20 ports de pêche. Le dragage et le confortement de 25 ports ainsi que le renforcement de 3 aérodromes sont également au programme de ce quinquennat.
Les infrastructures routières et autoroutières représentaient en 2000, 104.325 km, en 2013 quelque 116.962 km, atteignant en 2014 un total de 117.498 km. Ce réseau routier représentait en 2013, 30.828 km de routes nationales, 24.505 km de chemins de wilaya, 60.733 km de chemins communaux et 1.096 km d’autoroutes et de voies express.
Plusieurs autres projets d’autoroutes et d’ouvrages d’art ont été lancés, on en dénombre 40 portant sur une distance de 2.000 km, d’un coût  de 76 milliards de dinars. Il est également question de la réalisation de 16 projets d’ouvrages d’art et de tunnels d’un montant de 24 milliards de dinars et de 12 autres projets routiers totalisant une longueur de 230 km. Le lancement prochain des travaux de ces nouveaux projets vient s’ajouter aux récents chantiers des pénétrantes autoroutières entre Beni-Mansour et Bejaia, Jijel et Sétif, Bouira et Tizi-Ouzou et la Chiffa-Berrouaghia.
Wassila  Benhamed

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions