lundi 18 novembre 2019 18:59:48

Prix alimentaires mondiaux : Au plus haut niveau en mars

L’indice des prix alimentaires mondiaux a atteint en mars son plus haut niveau en dix mois en raison d’une météo défavorable chez de grands producteurs et de la crise en Ukraine, selon l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO).

PUBLIE LE : 05-04-2014 | 0:00

L’indice des prix alimentaires mondiaux a atteint en  mars son plus haut niveau en dix mois en raison d’une météo défavorable chez  de grands producteurs et de la crise en Ukraine, selon l’Organisation des Nations  unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO). Avec une hausse de 4,8 points (à 212,8 points), soit +2,3% en un mois, l’indice est au plus haut depuis mai 2013, indique la FAO dans un communiqué publié jeudi.
L’Indice FAO, qui mesure la variation mensuelle des cours internationaux  d’un panier de denrées alimentaires, a enregistré des hausses de prix dans tous  les groupes de produits: le sucre (253,9 points en mars, 7 de plus qu’en février)  et les céréales (en progression de 10 points à 205,8 points) sont les plus concernés, avec des hausses respectives de 7,9 et 5,2%.
Seuls les produits laitiers échappent au mouvement et accusent même  un recul de 6,9 points (-2,5%) à 204,8, pour la première fois en quatre mois, remarque la FAO. Les hausses sur les céréales reflètent les inquiétudes qui ont pesé  le mois dernier sur les livraisons de l’Ukraine, l’un des grands exportateurs,  et un des principaux fournisseurs notamment des pays d’Afrique du nord. Simultanément, la FAO publie ses «premières perspectives» sur la production  céréalière mondiale pour 2014 qu’elle révise à la baisse par rapport au mois  dernier: la production de blé devrait s’élever à 702 millions de tonnes (2 millions  de tonnes de moins par rapport aux premières estimations publiées en mars). Celle de riz en revanche afficherait une légère progression de 0,8% dépassant les 500 millions de tonnes. En outre, selon l’organisation, l’augmentation de la production de riz  risque de s’avérer insuffisante face à la croissance démographique et «les niveaux  de stocks très élevés de la prochaine campagne pourraient fléchir».
 

  • Publié dans :
  • FAO
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions