lundi 09 dcembre 2019 18:20:10

Algerie-Qatar : Arrivée à Alger de l'Emir du Qatar pour une visite officielle

L'Emir du Qatar soucieux de poursuivre le dialogue et la concertation sur les questions arabes et régionale

PUBLIE LE : 03-04-2014 | 0:00
Ph. T. Rouabah

L'Emir de l'Etat du Qatar Cheikh Tamim Ben Hamad  Al Thani est arrivé, hier à Alger, pour une visite officielle de deux jours  à l'invitation du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika.         
L'Emir du Qatar a été accueilli à l'aéroport international Houari-Boumediène  par le president du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, le ministre  des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, et le ministre des Finances, Karim  Djoudi. Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani est accompagné d'une importante délégation comprenant, notamment le ministre des Affaires étrangères, Khaled Ben Mohamed Al-Attia.          
Cette visite sera "l'occasion" pour le Président de la République d'examiner avec l'Emir de l'Etat du Qatar les "voies et moyens de consolider et promouvoir les relations bilatérales dans divers domaines de manière à répondre aux attentes des deux peuples frères", a indiqué la présidence de la République dans  un communiqué.        
Elle "permettra également aux deux chefs d'Etat de poursuivre leur   coordination et concertation et d'échanger les vues sur les différentes questions arabe, régionale et internationale d'intérêt commun", a ajouté le   communiqué.

----------------------------------

L'Emir du Qatar soucieux de poursuivre le dialogue et la concertation  sur les questions arabes et régionale    
L'Emir de l'Etat du Qatar Cheikh Tamim Ben Hamad  Al Thani a déclaré, hier, que sa visite en Algérie traduisait son "souci de poursuivre le dialogue et la concertation sur les questions arabe et régionale, les défis" auxquels est confrontée la nation arabe et d'"explorer les voies et moyens de renforcer les relations de coopération entre les deux pays".  Dans le même cadre, l'Emir du Qatar a précisé dans une déclaration écrite remise à la presse à son arrivée à l'aéroport international Houari-Boumediène  que sa visite en Algérie traduisait son "souci de poursuivre le dialogue et la concertation sur les questions arabe et régionale ainsi que les "défis  auxquels est confrontée la nation arabe et d'explorer les voies et moyens de  renforcer les liens de fraternité et les relations de coopération entre les  deux pays frères". "Je suis heureux d'effectuer cette visite en Algérie pour rencontrer le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et lui transmettre ainsi qu'au  peuple algérien frère les sincères salutations du peuple qatari et ses meilleurs  vœux pour davantage de bien être et de prospérité".        L'Emir du Qatar a entamé, hier, une visite officielle de deux jours  en Algérie à l'invitation du Président de la République, Abdelaziz bouteflika.       
Il a été accueilli à l'aéroport international Houari-Boumediène par le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra et le ministre des Finances, Karim Djoudi.        
Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani est accompagné d'une importante délégation comprenant, notamment le ministre des Affaires étrangères, Khaled Ben Mohamed  Al-Attia.          
Cette visite sera "l'occasion" pour le Président de la République d'examiner  avec l'Emir de l'Etat du Qatar les "voies et moyens de consolider et promouvoir  les relations bilatérales dans divers domaines de manière à répondre aux attentes des deux peuples frères", a indiqué la présidence de la République dans  un communiqué.        
Elle "permettra également aux deux chefs d'Etat de poursuivre leur coordination et concertation et d'échanger les vues sur les différentes questions arabe, régionale et internationale d'intérêt commun", a ajouté le communiqué.

---------------------------

Une première visite pour consolider les relations entre les deux pays
A l’invitation du Président de la République, M. Bouteflika, l’émir du Qatar cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani, est depuis, hier à Alger, pour une visite officielle de deux jours. Cette première visite est loin d’être anodine. En effet, au-delà des relations de fraternité qui lient les deux pays, elle constitue une occasion idoine pour faire le point sur les relations et la coopération bilatérales. Il y a lieu de rappeler que le 7 janvier dernier à l’occasion de la visite de l’ancien émir du Qatar Hamad ben Khalifa al-Thani, les deux pays ont signé huit accords et mémorandums de coopération dans la sidérurgie, transport maritime, et hydrocarbures.
L’accord le plus important, signé en présence de l’ancien émir et du Président algérien, Abdelaziz Bouteflika, a porté sur la création d’un partenariat algéro-qatari dans le domaine de la sidérurgie à Bellara, dans la wilaya de Jijel, à 300 km à l’est d’Alger.  L’accord a été signé par le groupe public algérien Sider, le Fonds national d’investissement algérien, et par Qatar Steel international.
Ce complexe, d’une capacité de production de 10 millions de tonnes par an, soit 20% du total des importations algériennes, contribuera à réduire ces importations, estimées à 10 milliards de dollars par an. De son côté, Sonatrach et la Compagnie Qatar Petroleum ont signé un mémorandum d’entente et de coopération dans le domaine des hydrocarbures et de la pétrochimie. Les deux pays ont également conclu un accord de coopération pétrolière et gazière, signé par le ministre algérien de l’Energie, M. Youcef Yousfi, et le ministre qatari de l’Economie et des Finances, Youssef Hussein Kamal. Alger et Doha ont également signé un mémorandum d’accord dans le domaine des mines, ainsi que dans le domaine de la production et de la commercialisation des engrais. Enfin, ils se sont mis d’accord pour créer un  Centre d’élevage dans la région d’El Bayadh (sud-ouest).  
Il est fort probable que cette visite ouvrira d’autres perspectives de partenariat  d’autant que le Qatar dispose de moyens financiers importants qui font de lui un Etat  très courtisé par de nombreux pays qui voudraient attirer ses capitaux et les transformer en investissements directs. Dans le cas de notre pays, le  Qatar ne se cache pas de porter un grand intérêt aux énormes opportunités d’investissements qu’il offre à ses investisseurs soucieux de placer leurs capitaux dans des projets réalisés en partenariat avec l’Algérie.

Les questions arabes au menu
Mais si cette visite de cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani permettra, comme l’a indiqué  le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali Chérif, d’aborder la coopération bilatérale, il n’en demeure pas moins que les questions d’actualité dans le monde arabe ne manqueront pas d’être traitées lors des entretiens.
 La crise syrienne et la situation qui prévaut dans la région du Golfe sont des questions qui ne peuvent que  préoccuper les dirigeants arabes et sur lesquelles ils  interviennent même s’ils peuvent avoir des positions divergentes. Reste que le plus important est que chaque pays arabe tente de rapprocher son point de vue de l’autre sans pour autant renier sa position doctrinale sur la question. Ainsi  Alger et Doha ne manqueront pas à l’occasion de cette visite d’engager une réflexion et une concertation avec pour seule finalité de trouver une solution à la crise syrienne  qui n’a que trop duré accentuant chaque jour les souffrances du peuple syrien.
L’Algérie pour avoir réitéré à moult occasions et dans les divers sommets et rencontres internationales sa position sur cette question ne manquera une nouvelle fois d’insister sur la nécessité  de mettre au devant l’option de la solution politique comme seule  issue à la crise. Le porte-parole des Affaires étrangères a rappelé, hier, sur les ondes de la Chaîne III que « l’Algérie a toujours été en équidistance à l’égard des pays arabes et veillé à maintenir des canaux de dialogue et d’amitié très forts avec l’ensemble de ces pays », ce qui lui donne, selon lui, « une position à même de jouer les premiers rôles dans ce nouveau processus à enclencher pour un retour à l’unité, à la solidarité et à la cohérence dans le travail entre pays arabes ».
Nadia K.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions