Ramtane Lamamra : « La coopération Afrique-UE doit être globale »

République centrafricaine : Lamamra appelle à une mobilisation internationale
PUBLIE LE : 02-04-2014 | 23:00

Les travaux du quatrième sommet entre l’Afrique et l’Union européenne (UE) porteront essentiellement sur l’évaluation des différents mécanismes de coopération entre les deux continents et les perspectives de développement de cette coopération.
"Le quatrième sommet sera celui de la maturité, de l’évaluation et de l’anticipation de l’avenir", a affirmé le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, quelques heures avant l'ouverture de cette rencontre de haut niveau à Bruxelles, avec la participation de plus de 90 délégations. Selon M. Lamamra qui a pris part à la réunion ministérielle préparatoire, le partenariat stratégique entre l’Afrique et l’Europe a été "consolidé et a élargi ses bases depuis le premier sommet tenu en 2000 au Caire" et coprésidé par l’Algérie. Bien que ce sommet soit articulé autour des questions de paix et de sécurité, le ministre a estimé que les causes des conflits qui sont essentiellement de nature économique et sociale, voire liées à la gouvernance, "doivent être traitées en profondeur". "C’est pour cela que la coopération Afrique-UE doit être nécessairement globale en touchant toutes les sphères du partenariat stratégiques", a-t-il souligné dans une déclaration à la presse. M. Lamamra a aussi mis l’accent sur la nécessité "d’établir des interactions entre les volets économique, politique, militaire, et celles de gouvernance et des droits de l’homme, de telle sorte que toutes avancées réalisées aient des retombées positives sur le partenariat".
Placé sur le thème "Investir dans les personnes, pour la prospérité et pour la paix", ce sommet, dont l’Algérie sera représentée par le Premier ministre par intérim, Youcef Yousfi, sera donc une occasion pour jeter "un nouveau regard" sur le partenariat entre les deux continents. Après la cérémonie d’ouverture qui se tiendra sous la présidence conjointe du président de l'Union africaine et du président du Conseil européen, les travaux du sommet se poursuivront en une session à huis clos jusqu’à la clôture du sommet aujourd’hui matin.

-----------------------------

République centrafricaine
Lamamra appelle à une mobilisation internationale
S’agissant, par ailleurs, de la situation dans la République centrafricaine, le MAE a souligné que les crimes «abominables», commis contre la minorité de confession musulmane, ont alerté la communauté internationale sur la nécessité d’une intervention «sérieuse» et «musclée» pour «éviter d’avoir des dimensions génocidaires».
«Il faut se mobiliser avant qu’il ne soit trop tard, et la communauté internationale n’a pas toujours été prompte à réagir vite et bien comme au Rwanda où une force onusienne était déployée avant, pendant et après le génocide, mais elle n’avait pas pu s’opposer au génocide», a observé le ministre. L’Algérie a récemment évacué deux familles algériennes qui étaient installées  depuis longtemps au Centrafrique. Interrogé sur le rôle de l’Algérie dans les efforts visant à trouver une solution au conflit dans ce pays, le ministre a indiqué que les forces aériennes de l’Armée nationale populaire (ANP) ont assuré une partie du transport des troupes africaines de maintien de la paix (MISCA). «C’est dans ce créneau que nous travaillons, et il s’agit d’une contribution  qualitative importante dans la mesure où les troupes ne manquent pas en Afrique  (...), mais la mobilité stratégique est extrêmement importante, et l’Algérie l’a déjà fait en transportant des forces burundaises et ougandaises en Somalie dans des conditions difficiles», a-t-il précisé.
Les forces aériennes de l’ANP contribueront également à transporter des unités de la police du Burundi vers Bangui, selon le ministre.


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com