samedi 17 novembre 2018 23:26:15

Ligue 1 Mobilis, Pour bien meubler la trêve du championnat : L’USM Alger aujourd’hui à Tunis

L’USM Alger s’envole aujourd’hui à Tunis pour un stage de préparation. Ce déplacement improvisé, pour meubler la trêve forcée du championnat de trois semaines, permettra aux protégés du coach Hubert Velud de rester compétitifs.

PUBLIE LE : 03-04-2014 | 0:00
D.R

L’USM Alger s’envole aujourd’hui à Tunis pour un stage de préparation. Ce déplacement improvisé, pour meubler   la trêve forcée du championnat de trois semaines, permettra aux protégés du coach Hubert Velud de rester  compétitifs.

L’USMA, leader du championnat professionnel de Ligue une Mobilis, avec onze points d’écart sur la JSK et l’ESS, voudrait rester sur la même dynamique afin de finir la saison en tête. En effet, à  six journée seulement de la fin du championnat, les gars de Soustara sont mathématiquement à sept points du titre.
Afin de boucler la saison, l’USMA, à l’image des autres teams de la Ligue professionnelle, sera soumise à un rythme de compétition et à une charge assez élevés. Les clubs devront désormais disputer deux rencontres par semaine. Ainsi, afin de maintenir la cadence et permettre à ses joueurs de finir la saison dans les meilleures conditions possibles, le technicien suisse a concocté un micro-cycle de choc, en prévision du déplacement de Tunis.  
Durant ces dix jours de stage, les Rouge et Noir disputeront trois matchs amicaux face à des formations de la première ligue tunisienne. La première rencontre se déroulera le 5 avril. L’USMA jouera contre l’Espérance de Tunis, fraîchement qualifiée pour la phase des poules de la Ligue des champions africaine. Le 8, les coéquipiers de Ziaya seront opposés à l’AS Marsa, et trois jours plus tard, ils croiseront le fer avec l’Étoile du Sahel.
Le but recherché par Velud est clair. Sur un plan adaptation, le coach voudrait habituer l’organisme de ses poulains à l’intensité qui les attendra au retour. En dix jours, les Usmistes seront soumis à trois pics de charge (avec les trois rencontres amicales), contre deux seulement, au maximum, durant la saison régulière.
Sur le plan physiologique, le technicien suisse devra, au retour de son équipe, le 12 du mois, soigner le travail de récupération, avant de reprendre la compétition le 19 avril. Il attendra par la suite les effets du phénomène de surcompensation où ses éléments devront, normalement, retrouver la forme à la reprise.
Cependant, le risque de blessures reste important, notamment en cette période de la saison où l’on favorise beaucoup plus la gestion de la récupération et le travail de maintien, plutôt que le travail de développement.
Rédha Maouche

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions