jeudi 13 aot 2020 17:22:55

Nouri et Necib a Ghardaia : Développer une agriculture moderne adossée à une gestion durable de l’eau

Le développement d’une agriculture moderne, adossée à une gestion efficace et durable des ressources en eau, a été soulignée par le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, mardi dans la wilaya de Ghardaïa, où il a effectué une visite en compagnie du ministre de l’Agriculture et du développement rural, Abdelwahab Nouri.

PUBLIE LE : 01-04-2014 | 23:00
D.R

Le développement d’une agriculture moderne, adossée  à une gestion efficace et durable des ressources en eau, a été soulignée par  le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, mardi dans la wilaya de  Ghardaïa, où il a effectué une visite en compagnie du ministre de l’Agriculture  et du développement rural, Abdelwahab Nouri.          
"Pour faire face à la rareté de plus en plus ressentie de l’eau et la  demande croissante du secteur agricole, il est impératif d’équiper les exploitations  en systèmes d'irrigation plus efficients, notamment le goutte-à-goutte", a expliqué  M. Necib, lors de cette visite d’évaluation.          
"Nous sommes à Ghardaïa pour faire un diagnostic général, en opérant  des rattrapages en matière de réhabilitation des forages et des équipements",  a-t-il soutenu, avant d’ajouter que de nouveaux forages seront réalisés pour  "développer une agriculture moderne, durable, rentable, qui soit un moteur de  croissance et d’emploi pour la région".          
Le ministre des Ressources en eau a appelé à développer et intensifier  les investissements en matière de capacités épuratoires et d’optimiser la collecte  des eaux usées, de sorte à préserver l’environnement et les nappes d’eau de  la pollution, avant d’assurer que son département £uvre actuellement à "encourager  le passage du système d'irrigation traditionnels +gravitaire+ au système d'irrigation  localisée +goutte à goutte+, dans les périmètres agricoles".          En visitant des projets de réalisation de nouveaux forages destinés  à l’irrigation de l’ancienne palmeraie de la daïra de Guerrara, le ministre  de l’Agriculture et du développement rural, Abdelouahab Nouri, a appelé, de  son coté, les agriculteurs à "rajeunir les plants pour sauver cette palmeraie  et à utiliser le goutte-à-goutte dans l’irrigation".          
M.Nouri, qui a estimé que la région de Ghardaïa possédait des potentialités  énormes dans le domaine de l’agriculture, a appelé à £uvrer pour un décollage  effectif d’une agriculture moderne, à forte valeur ajoutée, et durable.          
S’adressant aux agriculteurs de la région de Guerrara qui souffrent  d’une baisse de la nappe de la région, le ministre a promis des moyens pour  mobiliser l’eau souterraine, par l’équipement des forages existants en pompes  modernes et leur électrification.          
L’Etat s’attele à la mise en £uvre d’un programme qui permettra de porter  à 2.200.000 hectares la superficie des terres arables irriguées en Algérie à  l’horizon 2019, contre 1.200.000 ha actuellement, afin d’assurer la sécurité  alimentaire, a soutenu le ministre de l’agriculture.          
La réhabilitation et le renforcement des réseaux d'irrigation des périmètres  agricole, pour garantir une meilleure gestion de l'eau, ainsi que le suivi technique  en vue d'améliorer les performances de l’agriculture, sont des axes prioritaires  à mettre en £uvre, a-t-il dit.          A Ghardaïa, les deux ministres ont pris connaissance du mégaprojet d’assainissement  et de protection contre les crues de l’Oued M’zab, d’un coût de plus de 11 milliards  de dinars.          
Le ministre des ressource en eau a annoncé la prise en charge de la  remontée des eaux, devenues des "gîtes de moustiques", dans la région d’El-Atteuf,  et la mobilisation de 450 millions DA pour éradiquer ces espaces anophélien.          
Les deux ministres ont insisté, à chacune de leurs haltes, sur la nécessité  de faire participer les différents partenaires des deux secteurs (agriculture  et hydraulique), ainsi que la société civile dans l’élaboration des programmes.          
Ils ont achevé leur visite par l’inspection de la station de traitement  par lagunage des eaux usées de Guerrara, mise en service dernièrement.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions