lundi 23 octobre 2017 18:15:09

Campagne du candidat Bouteflika : 883 meetings et activités de proximité durant la première semaine

Le staff chargé d’animer la campagne électorale du candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika, a tenu 883 meetings et activités de proximité durant la première semaine de la campagne, a indiqué, hier à Alger, Abdelmalek Sellal, directeur de campagne du candidat.

PUBLIE LE : 31-03-2014 | 0:00
D.R

Le staff chargé d’animer la campagne électorale du candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika, a tenu 883 meetings et activités de proximité durant la première semaine de  la campagne, a indiqué, hier à Alger, Abdelmalek Sellal, directeur de campagne du candidat.  Ces meetings ont drainé, selon des estimations approximatives, 397.340 participants, a relevé Sellal, précisant que 3.209 permanences du candidat  Bouteflika sont opérationnelles à travers l’ensemble des wilayas du pays.          
M. Sellal a jugé ce bilan "positif", eu égard, a-t-il dit, "à l’ambiance  chaleureuse et conviviale" dans laquelle s’est déroulée cette première semaine de campagne. Il s’est, en outre, réjoui de l’engouement qu’ont suscité les meetings chez les citoyens, estimant que cela augure d’une suite "encourageante" et "prometteuse" pour le déroulement de la campagne.          
M. Sellal a indiqué, par la même occasion, avoir insisté auprès de son  staff quant à l’application des orientations données par le candidat Bouteflika pour que "la campagne de notre candidat soit propre et se déroule loin de la politique de l’insulte ou d’atteinte à la dignité des personnes".          
Ceci d’autant que, a-t-il expliqué, "la vision de notre candidat est basée sur l’édification d’une nouvelle Algérie où les jeunes auront leur place  dans la gestion des affaires de l’Etat".          
M. Sellal a également fait remarquer que l’ouverture du champ audiovisuel avec l’avènement de nouvelles chaînes de télévision, a donné une dynamique "particulière"  à cette campagne, contrairement aux élections précédentes, considérant que cela a contribué de "manière positive" à véhiculer le message des candidats auprès  de la population. Sellal a insisté, d’autre part, sur la nécessité d’une forte participation le jour du scrutin pour que l’Algérie puisse franchir un "saut qualitatif aux plans politique et économique dans une conjoncture marquée par de nombreux défis".          
Auparavant, Sellal a tenu une rencontre avec les représentants du  corps médical et paramédical de la wilaya d’Alger au 8e jour de la campagne électorale, au cours de laquelle il a expliqué les grandes lignes du programme du candidat Bouteflika dans le domaine de la santé.          
"Durant les cinq prochaines années, le secteur de la santé devra connaître de grandes mutations. Il sera procédé, notamment à la révision de la loi sur l’orientation sanitaire avec la participation de tous les professionnels et  les acteurs concernés", a-t-il souligné. 
Il a fait état aussi de la réalisation de nouvelles infrastructures dont notamment 15 centres hospitalo-universitaires (CHU) répartis à travers  le territoire national et dotés de tous les moyens humains et matériels, avec  pour objectif essentiel de réduire le nombre de malades transférés à l’étranger.          
En vertu de cette nouvelle orientation, il sera fait appel aux jeunes compétents pour assumer les postes de responsabilité dans les structures hospitalières, conformément au projet de renouveau national proposé par le programme du candidat Bouteflika.           
Mettant en avant l’importance de la santé des Algériens, Sellal a insisté plus particulièrement sur les aspects liés à la formation des personnels, l’amélioration de leurs conditions socioprofessionnelles et la prévention contre les pathologies lourdes comme le cancer, devenues un véritable problème de santé publique.          
Les efforts seront encore poursuivis en ce qui concerne la prise en  charge des malades et cela doit se faire dans le cadre de la politique prônée par le candidat Abdelaziz Bouteflika qui accorde une "importance primordiale"  à la santé des Algériens, a-t-il soutenu.          
Après avoir rappelé que ces visites dans les 48 wilayas du pays en tant  que Premier ministre lui ont permis de voir de plus près ce qui a été réalisé et relever les problèmes et les insuffisances, Sellal a mis le cap plus particulièrement sur les jumelages entre les hôpitaux du nord et du sud du pays, une initiative qui a permis de réduire sensiblement les longs déplacements des habitants de ces régions vers le Nord pour se faire soigner.         
 "C’est l’un des acquis les plus importants dans le secteur de la santé et je vous promets qu’il sera renforcé encore davantage si notre candidat est  réélu le 17 avril prochain", a-t-il promis.          
Un intérêt particulier sera accordé, en outre, au secteur du médicament à travers l’encouragement des investisseurs dans ce domaine et la création d’une  cohésion entre les secteurs public et privé. L’objectif étant, selon Sellal,  de parvenir, durant les cinq prochaines années, à "couvrir nos besoins en médicaments  à raison de 2/3 et de réduire la facture des importations".          
Par ailleurs, Sellal a réfuté les arguments avancés par certains qui  ont critiqué la proposition de créer un fonds pour la prise en charge des femmes divorcées, soulignant que cette initiative vise à prémunir ces femmes qui ont  des enfants à charge. "L’objectif est de permettre à ces Algériennes de vivre  dans la dignité", a-t-il précisé.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions