samedi 17 novembre 2018 17:11:24

Rebaïne à Chekfa (Jijel) : « Intégrer l’université dans le monde économique »

Ali Faouzi Rebaïne a promis, hier à Chekfa (daïra de Jijel), d’intégrer l’université algérienne dans le monde économique.

PUBLIE LE : 30-03-2014 | 0:00
D.R

Ali Faouzi Rebaïne a promis, hier à Chekfa (daïra de Jijel), d’intégrer  l’université algérienne dans le monde économique.  Dans un meeting organisé au centre culturel de la ville, M. Rebaïne  a promis de rendre sa place à l’université algérienne dans la sphère économique, en développant les pôles de recherche et d’excellence, ainsi que la promotion des compétences nationales.
Il a estimé que l’intégration et l’interaction entre la formation et le monde économique dans les domaines de la technologie et de la recherche doivent garantir le développement de pôles de recherche d’excellence reconnus mondialement. Le candidat d’Ahd 54 a souligné l’importance de hisser  l’université algérienne à la hauteur des enjeux économiques internationaux par  l’injection de capitaux encourageant la recherche-développement et la production de brevets à haute valeur ajoutée.  Il n’a pas manqué, dans le même cadre, d’évoquer le secteur de l’Éducation nationale, s’engageant à ouvrir les débats avec tous les partenaires sociaux pour trouver des solutions adéquates, satisfaisant les uns et les autres avant le début de chaque rentrée scolaire. «Je vous promets, si vous votez pour moi, d’appliquer à la lettre mon programme électoral, notamment celui du secteur de l’Enseignement supérieur et de l’Éducation nationale, qui demeure une de mes priorités»,  a déclaré Rebaïne. «Nous vivons un conflit de générations. Nos universités ont enfanté des cadres et des compétences capables de gérer et de construire le pays. Il est  temps de leur donner une place et d’ouvrir une nouvelle page dans l’histoire  de l’Algérie», a-t-il ajouté.   Soulignant en outre l’importance et le rôle que peut jouer la société civile sur le terrain, Rebaïne a plaidé pour son renforcement afin  de surveiller, a-t-il expliqué, l’Administration, notamment à travers le redéploiement  des associations.
Il est revenu également sur la nécessité d’un nouveau découpage administratif, touchant les wilayas et les daïras dans le but de rapprocher l’Administration du citoyen.  «Notre pays est vaste. Nous devons revoir le découpage administratif, car l’Administration est loin de pouvoir satisfaire toutes les demandes des citoyens. Il est, donc, primordial de pouvoir rapprocher les deux parties», a-t-il dit.          Faouzi Rebaïne est revenu également sur la nécessité de la révision de  la Constitution, de la réforme de la justice, du Conseil constitutionnel, de la suprématie du tiers présidentiel dans la composition des membres du Conseil de la nation, ainsi que l’instauration d’un État de droit et de justice.
APS

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions