dimanche 08 dcembre 2019 05:34:46

Enseignants contractuels : L’attente du recrutement

Les enseignants contractuels affiliés au Snapap observeront à partir de demain une journée de protestation renouvelable, à Alger.

PUBLIE LE : 30-03-2014 | 0:00
D.R

Les enseignants contractuels affiliés au Snapap observeront à partir de demain une journée de protestation renouvelable, à Alger.

Les membres du bureau de la Coordination nationale qui tiennent à faire connaître, une fois de plus, les conditions d’exercice des enseignants contractuels, notamment et se disent décidés à poursuivre la protestation jusqu’à satisfaction de leurs revendications
Tout en estimant que les enseignants contractuels répondent à toutes les conditions requises pour leur recrutement, les représentants de la coordination dénoncent dans un communiqué, la non-application de la directive ministérielle du 13 janvier 2013 émanant du Premier ministère et qui a été réceptionnée par les 48 walis, le 26 janvier 2014 et qui stipule la nécessité de régler la situation de tout fonctionnaire recruté temporairement dans le cadre de la fonction publique et ce, par le biais de leur titularisation à des postes permanents. La Coordination nationale des enseignants contractuels, affiliée au Snapap qui annonce de ce fait la poursuite de son mouvement de protestation jusqu’à « satisfaction de nos revendications » et ce, en coordination avec les différentes wilayas du pays, revendique ainsi l’incorporation de l’ensemble des enseignants contractuels dans les postes vacants sans condition, l’accélération des formalités de l’opération d’incorporation dans les différents paliers ainsi que la confirmation dans le premier poste le jour de la signature du procès-verbal d’installation. Elle exige, par ailleurs, le gel de l’ensemble des concours de recrutement des enseignants jusqu’à la titularisation de l’ensemble des enseignants contractuels dans les différents paliers. Les syndicalistes demandent aussi à ce que soit trouvée une formule de régularisation de la situation financière en suspens concernant les contractuels des années précédentes.
Il y a lieu de rappeler que pour l’année 2011-2012, le gouvernement a accordé un statut de permanent à 70% d’enseignants  contractuels. Toutefois, il y a lieu de signaler que les efforts du ministère de l’Education nationale en matière de permanisation des effectifs contractuels sont importants. En effet, en données chiffrées, on comptait 31.931 titularisations approuvées par ce département dont 26.621 contractuels qui ont été intégrés en mars 2012.
Sur un autre plan, les 2.655 enseignants contractuels titulaires de diplômes cités dans l’instruction ministérielle, mais qui ne répondent pas à la matière qu’ils exercent, ont été également régularisés. Il s’agit de tous les ingénieurs, les diplômés en économie ou en langues qui y sont insérés de manière définitive, mais en respectant les normes et lois bien définies et applicables à tous les secteurs en matière de recrutement.
Pour ce qui est des ingénieurs en électronique, mécanique, chimie, génie civil et génie des procédés, ils ont été recrutés en tant qu’enseignants de mathématique ou de physique dans le cycle moyen. Enfin, les enseignants contractuels licenciés en économie ont été orientés vers le cycle primaire alors que ceux licenciés en langues ont été affectés chacun selon sa spécialité.
        Sarah Sofi

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions