mercredi 05 aot 2020 02:57:21

Palestine : Israël refuse de libérer le dernier contingent de prisonniers

Le ministre palestinien chargé des Affaires des prisonniers, Issa Qaraqaë, a confirmé qu'Israël n'allait pas libérer le dernier contingent de prisonniers, prévu hier.

PUBLIE LE : 29-03-2014 | 23:00
D.R

Le ministre palestinien chargé des Affaires des prisonniers, Issa Qaraqaë, a confirmé qu'Israël n'allait pas libérer le dernier contingent de prisonniers, prévu hier.

«Les prisonniers ne seront pas libérés aujourd'hui (...) peut-être dans les prochains jours», a déclaré Issa Qaraqaë, cité par l'AFP. «Nous avons dit aux familles des prisonniers qu'ils ne seraient pas relâchés aujourd'hui», a-t-il précisé. «Des efforts sont déployés pour régler la crise et je pense que tout sera plus clair dans 24 heures». Jibril Rajoub, un responsable du Fatah, mouvement du président Mahmoud Abbas, avait indiqué vendredi que le gouvernement israélien avait informé les Palestiniens «via le médiateur et parrain américain du processus de paix qu'il ne se conformerait pas à la libération du quatrième contingent de prisonniers prévue» samedi. De son côté Mme Hanane Achraoui, membre du Comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), a estimé dans un exposé politique, que «les négociations stagnantes relancées l'an dernier par le secrétaire d'Etat américain John Kerry «ont coûté trop cher au peuple palestinien». «Le "processus de paix" nous a coûté la vie de nombreux civils palestiniens, un vol sans précédent de terre et de ressources et un accroissement de la colonisation», a-t-elle affirmé, en exhortant la communauté internationale à «agir rapidement pour mettre fin à l'occupation prolongée de la Palestine».

------------------------

Réouverture du poste frontalier  de Rafah après 50 jours de fermeture
Le terminal frontalier entre la bande de Ghaza et l'Egypte a rouvert hier après 50 jours de fermeture, mais seulement pour trois jours et par la suite uniquement pour les cas particuliers, selon le ministère de l'Intérieur du gouvernement du Hamas. L'entrée en Egypte sera autorisée pour les personnes ayant besoin de soins médicaux ou suivants des études en Egypte, les étrangers et les cas considérés comme humanitaires, a indiqué le ministère à Ghaza. Un bus plein de passagers palestiniens se rendant en Egypte a été le premier véhicule à franchir dans la matinée le point de passage dans la ville de Rafah, également ouvert à la circulation dans le sens opposé.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions