mardi 17 septembre 2019 17:32:18

Le Secretaire general de L’UGTA a Setif : « Bouteflika a redonné sa crédibilité au secteur public »

En animant jeudi à Sétif un meeting populaire en présence d’une nombreuse assistance composée de travailleurs, syndicalistes, militants et élus de partis soutenant le candidat Abdelaziz Bouteflika, le secrétaire général de l’UGTA, M. Abdelmadjid Sidi Said , annoncera d’entrée la couleur et réitérera une fois encore la position claire nette et précise de l’UGTA à l’endroit de ce candidat

PUBLIE LE : 28-03-2014 | 23:00
D.R

En animant jeudi à Sétif un meeting populaire en présence d’une nombreuse assistance composée de travailleurs, syndicalistes, militants et élus de partis soutenant le candidat Abdelaziz Bouteflika, le secrétaire général de l’UGTA, M. Abdelmadjid Sidi Said , annoncera d’entrée la couleur et réitérera une fois encore la position claire nette et précise de l’UGTA à l’endroit de ce candidat.
« Nous avons choisi sans hésitation aucune, l’homme, le moudjahid que l’histoire retiendra pour ses œuvres grandioses à tous les niveaux, politique, économique, culturel et social  à l’endroit de l’Algérie », soulignera-t-il en appelant l’assistance  à se lever pour applaudir plus fort et saluer ce grand homme, répétant de vive voix et dans l’ ambiance électrique qui prévalait  que : « Le moudjahid Abdelaziz Bouteflika vaincra ».
Sidi Saïd se penchera ensuite sur les raisons qui ont guidé L’UGTA au choix de Abdelaziz Bouteflika et ajoutera en mettant en exergue les acquis de la cité du 8-Mai-1945 : « Nous ne sommes pas venus pour évoquer toutes les réalisations du Président qui parlent d’elles-mêmes et feront sans nul doute de Sétif la Californie de l’Algérie, mais de l’artisan de la réconciliation nationale dans un pays ou une décennie durant, il n’y avait que feu, destruction et tuerie par la force d’une fitna qui poussait alors le fils à craindre le père et le père à craindre ses enfants », citant des exemples édifiants de cette décennie noire tout au long de laquelle nous étions heureux lorsque quelqu’un nous quittait de mort naturelle, ni égorgé, ni  criblé de balles », dira-t-il.
« Pour avoir eu le courage de faire front à tous ces affres, réconcilier son peuple et pris cette initiative de l’histoire, Bouteflika jouira toujours de la profonde reconnaissance de tous les syndicalistes », soulignera-t-il avant d’ajouter : Il n’y a que deux hommes qui ont réussi une telle œuvre et ramené la paix dans leurs pays, c’est Nelson Mandela et Abdelaziz Bouteflika »
Un président dira-t-il qui a consacré sa vie à la cause de son pays et promet beaucoup encore pour le peuple algérien rejetant d’emblée la violence et l’insulte qui soulignera-t-il n’apportent rien à la démocratie avant d’ajouter que ceux qui s’aventurent à vouloir porter atteinte à l’Algérie ne se retrouvent pas dans toutes ses avancées et n’y pourront absolument rien.
« Nous avons fait état de notre conviction profonde d’accompagner le Président Bouteflika depuis 1999 et nous sommes forts des nombreux acquis enregistrés, chaque jour qui passe plus convaincus encore de rester aux côtés d’Abdelaziz Bouteflika qui ne nous a jamais fermé la porte et de ce fait, nous ne lui fermerons jamais la notre. »
Il parlera de tous les acquis des travailleurs, des 26 milliards de dettes épongés par Bouteflika qui  dira-t-il, a aussi redonné sa crédibilité au secteur public dans des moments difficiles, appelant de ce fait les Algériennes et les Algériens à se rendre en masse aux urnes le 17 avril et à voter Bouteflika.
 F. Zoghbi
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions