vendredi 21 septembre 2018 23:35:55

Ouyahia a Mascara et à tiaret : Bouteflika est le garant de la stabilité

M. Ahmed Ouyahia a insisté, vendredi, lors des deux meetings, animés respectivement à Mascara et Tiaret, sur la nécessité de voter au profit du candidat indépendant Bouteflika, «garant de la stabilité de l Algérie» face aux menaces résultant de la situation prévalant dans certains pays voisins

PUBLIE LE : 29-03-2014 | 0:00
D.R

M. Ahmed Ouyahia a insisté, vendredi, lors des  deux meetings, animés respectivement à Mascara et Tiaret, sur la nécessité de  voter au profit du candidat indépendant Bouteflika, «garant de la stabilité  de l Algérie» face aux menaces résultant de la situation prévalant dans certains  pays voisins.          Dans la ville de Tiaret, où il a animé un meeting dans le cadre de la  campagne électorale pour la présidentielle du 17 avril, Ahmed Ouyahia a estimé  que «M. Bouteflika épargnera au pays la situation d instabilité que connaissent  des pays de la région, à l exemple de la Libye et du Mali». Devant une assistance nombreuse, il a souligné que le choix  porté sur le candidat indépendant Bouteflika signifie «stabilité et construction  du pays» car, a-t-il ajouté, «seule la stabilité garantira le développement  national et la justice sociale». Pour l’orateur, «la bonne gouvernance du président Bouteflika nous  a permis d échapper aux périls du printemps arabe qui ont frappé certains pays  arabes», ajoutant qu il n est pas exclu que l Algérie soit visée par des forces  étrangères qui veulent s attaquer à la souveraineté des pays et leur dislocation».
Il n a pas omis de citer le processus de développement que connait  la wilaya de Tiaret, depuis 1999, assurant que les problèmes du logement, de  l eau potable, de l alimentation en gaz de ville seront définitivement réglés  à la faveur du prochain plan quinquennal. Dans la matinée, et à la salle omnisports de la ville de Mascara et  en présence d une assistance nombreuse, Ahmed Ouyahia a indiqué que «le candidat  Bouteflika, comme les hommes du 1er novembre 1954, a répondu à l appel du devoir.  Il ne pouvait tourner le dos à son peuple lorsque ce dernier l a sollicité pour  continuer à assumer la lourde responsabilité de défendre l unité nationale et  la stabilité du pays». Pour lui, le candidat Bouteflika a «répondu à l appel des citoyens car  il compte £uvrer pour enrayer les dangers extérieurs menaçant le pays et poursuivre  le processus de développement national, initié depuis 1999, permettant, entre  autres, le remboursement des dettes».  L orateur a longuement développé toutes les réalisations enregistrées  à l échelle nationale et touchant tous les secteurs «grâce au programme de  développement, initié par le président sortant Bouteflika». D autre part, Ahmed Ouyahia a fustigé les partisans du boycott, estimant  que «le boycott ouvrira la porte au désordre» et que ceux qui rejettent le  4ème mandat «refusent en réalité la démocratie». Le représentant du candidat  Bouteflika a également critiqué le mouvement dit «Barakat» qui tente, a-t-il  dit «d exploiter la rue pour la substituer à la démocratie». Pour l orateur, «le printemps arabe est en réalité une véritable tragédie»  car, «ce printemps n a apporté aux pays concernés que désordre, instabilité  et un recul du processus de développement», a-t-il dit. Dans les deux villes, le représentant du candidat Bouteflika a appelé  les électeurs à aller en force aux urnes, le 17 avril prochain, pour accomplir  leur devoir de citoyen et faire le bon choix.

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions