mardi 18 juin 2019 08:51:42

Championnat du monde de semi-marathon de Copenhague : Aït Salem, Drici et Benderbal pour une place parmi les 10 premières nations

La championne d'Algérie de semi-marathon, Souad Aït Salem, tentera, dimanche prochain, à Copenhague (Danemark) de tirer vers le haut, ses coéquipières Barkahoum Drici et Malika Benderbal pour s'intercaler parmi les dix premières sélections du monde et réaliser ainsi les pronostics de la Direction technique nationale (DTN)

PUBLIE LE : 27-03-2014 | 0:00
D.R

La championne d'Algérie de semi-marathon, Souad Aït Salem, tentera, dimanche prochain, à Copenhague (Danemark) de tirer vers le haut, ses coéquipières Barkahoum Drici et Malika Benderbal pour s'intercaler parmi les dix premières sélections du monde et réaliser ainsi les pronostics de la Direction technique nationale (DTN). « Nos tablons sur une place parmi les dix premières dans ces championnats du monde de semi-marathon », a confirmé le DTN, M. Ahmed Boubrit, ajoutant : « C'est la première participation de notre sélection à un mondial ». Le DTN compte beaucoup sur l'expérience et le savoir-faire d’Aït Salem une habituée des compétitions à l'étranger pour tirer dans son sillage, les deux autres qualifiées à l'issue du national disputé à Ouargla. Sans trop s'avancer, le DTN estime tout de même qu'Aït Salem est en mesure d'entrer parmi les 20 premières athlètes. Il regrette aussi l'absence de Kenza Dahmani, actuellement sous les couleurs d'un club de Marseille et qui a préféré prendre une année sabbatique. Aït Salem dont ce mondial sera, cette saison, la 12e compétition après 9 cross countries et 2 semi-marathons, aura toute les chances de réaliser un bon résultat. Si son coach s'est refusé à toute déclaration, à la veille de son départ, hier, pour le Danemark, Aït Salem sociétaire de l'Olympique Bordj Bou-Arréridj a déclaré il y a quelques semaines qu'elle compte entrer parmi les 8 premières du monde. Sa dernière sortie sur le semi-marathon de Rome Ostia où elle s'est classée à la 8e place avec 1 h 10 mn 33 sec, plaide largement en sa faveur en dépit de quelques bobos, sans grande gravité. Cette performance, pas loin de son record d'Algérie en 1 h 9:15 depuis 2008, a été d'ailleurs saluée par son entraîneur qui a dit que ce chrono « augure de bonnes choses au mondial du semi marathon ». Drici et Benderbal, les deux autres qualifiées, se présentent comme étant loin de ce niveau et elles disent aller au championnat du monde, découvrir cette épreuve de niveau mondial. Sans détour aucun, elles disent qu'elles appréhendent la compétition qui sera leur première. « J'ai peur de la lourde responsabilité qui pèse sur moi, car il s'agit de défendre les couleurs nationales et je sais qu'on sera suivies de près », a dit Drici, sociétaire du GS Pétrolier en assurant qu'elle fera de son mieux pour être à la hauteur des espoirs placés en elle. Reconnaissant qu'elle n'a participé qu'à un seul semi-marathon à l'étranger, celui de Tunis où elle s'est classée 3e en 1 h 18 mn, elle a dit : « Je ferais mon possible pour occuper une bonne place parmi les 30 premières pour réussir un bon classement par équipe ».  Drici, qui aime s'entraîner avec les garçons de l'OBB Arréridj, un club de sa ville natale, a tenu à préciser que « La DTN lui a programmé, depuis le début de saison, trois stages, mais qu'elle n'a participé qu'au dernier pour des raisons personnelles.
« Le dernier stage de Bordj s'est très bien déroulé et au cours duquel nous avons beaucoup travaillé », a-t-elle dit. Pour sa part, Benderbal de l'AS protection civile d'Alger, a tenu les mêmes propos que Drici pour dire que le plus important reste le classement par équipe. « Je vais tenter de rester en bonne place le plus longtemps possible en gardant mon rythme habituel pour espérer tenir jusqu'à la fin face à des athlètes aguerries et plus fortes », a expliqué cette athlètes de Relizane en avouant qu'elle redoute cette compétition, sa première de ce niveau. Benderbal, qui est revenue en compétition après une longue absence, en raison d'une blessure, va, aussi, en apprentissage en prévision du marathon des jeux Olympiques de Rio en 2016 pour lequel elle compte arracher les minima, selon son coach. Elle se rappelle avoir participé au championnat d'Afrique zone I de semi-marathon en 2005 international au Maroc et au semi-marathon international de Bejaia. Enfin, elle se félicite d'avoir arraché les minima du Mondial grâce aux performances de Drici et Aït Salem. Elle compte se surpasser pour être au rendez-vous. « Elle a les moyens de le faire », a affirmé son entraîneur, M'hamed Cheboub.
M. Ghyles

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions