jeudi 20 septembre 2018 16:35:46

Louisa Hanoune à Chlef : Engagement à clore définitivement le dossier de la tragédie nationale

La candidate du Parti des travailleurs (PT) pour la présidentielle du 17 avril, Louisa Hanoune, s’est engagée, hier depuis Chlef, à clore «définitivement» le dossier de la tragédie nationale, afin d’empêcher «l’internationalisation» de cette question.

PUBLIE LE : 26-03-2014 | 0:00
D.R

La candidate du Parti des travailleurs (PT) pour  la présidentielle du 17 avril, Louisa Hanoune, s’est engagée, hier depuis Chlef, à clore «définitivement» le dossier de la tragédie nationale, afin d’empêcher  «l’internationalisation» de cette question.
«Si je suis élue le 17 avril, je m’engage à clore définitivement le dossier de la tragédie nationale, à travers la prise en charge des revendications des familles  des victimes, en particulier celles des disparus, en vue d’empêcher l’internationalisation  de ce dossier», a déclaré la secrétaire générale du PT, lors de son meeting électoral abrité par la nouvelle maison de la Culture de la ville. Elle a rappelé que cette wilaya (Chlef) «martyre» est l’une de celles qui ont le plus pâti des affres du terrorisme.
Dans le même ordre d’idées, Mme Hanoune a tenu à souligner, lors de son quatrième meeting, que pour avoir vécu cette sombre épreuve, le peuple algérien se doit d’éviter de «renouer» avec ce phénomène, car, a-t-elle ajouté, le prochain scrutin intervient dans un contexte régional marqué par un activisme terroriste «inquiétant».
«Je m’engage à une réforme radicale de la Constitution, qui garantit tous les mécanismes de l’exercice politique et exclut toutes les formes de discrimination», a ajouté Mme Hanoune, en promettant de redonner la «parole» au peuple algérien afin qu’«il définisse la forme et le contenu des institutions».
S’agissant toujours des réformes institutionnelles, l’oratrice s’est engagée également, une fois élue, à «interdire» l’implication de la justice dans la répression des libertés individuelles et collectives, dont celles inhérentes  à l’expression libre, à la manifestation et au rassemblement publics.
Elle a, également, affirmé être «l’alternative réelle» au système du «parti unique», et a promis à ses sympathisants à Chlef, un développement  économique, axant son propos sur la résorption du chômage à travers une «révision de la politique de l’emploi», ainsi que la redynamisation de l’agriculture, principale vocation de cette région du centre du pays.
Lors de ce rassemblement, la postulante à la magistrature suprême a convié l’assistance à opérer le «changement radical» par les urnes en promettant, à ce propos, une «dynamique politique» qui concernerait l’ensemble du territoire national, ainsi que «l’institutionnalisation d’une nouvelle ère» pour l’Algérie.
«Soyez nombreux à voter le jour du scrutin afin d’empêcher tout glissement dangereux et toute tentative de spoliation de vos voix. Le peuple algérien est  en mesure de faire la distinction et à décider de lui-même de son destin», a-t-elle  lancé à l’adresse d’une nombreuse assistance.
APS

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions