vendredi 21 septembre 2018 15:56:31

Touggourt : Débaptisation de structures militaires aux noms de chouhada

Des structures militaires relevant de la 4e Région militaire ont été débaptisés aux noms de chouhada de la guerre de Libération nationale, hier à Touggourt (Ouargla), lors d’une cérémonie présidée par le commandant de la 4e RM, le général major Cherif Abderrazzak

PUBLIE LE : 26-03-2014 | 0:00

Des structures militaires relevant de la 4e Région militaire ont été débaptisés aux noms de chouhada de la guerre de Libération nationale, hier à Touggourt (Ouargla), lors d’une cérémonie présidée par le commandant de la 4e RM, le général major Cherif Abderrazzak. L’école des sous-officiers de transmission à Touggourt a été débaptisée au nom du chahid Mohamed Amrane Boulifa, alors que le centre d’instruction de la gendarmerie nationale de Mégarine (Touggourt) a eu pour nouveau nom celui du chahid Mohamed Chafou.
Inscrite dans le cadre de l’application des instructions du haut commandement de l’Armée nationale populaire, cette opération, qui s’est déroulée en présence d’officiers supérieurs de la 4e RM, vise à rappeler et à valoriser les sacrifices des chouhada de la région durant la glorieuse Révolution algérienne contre le colonialisme, a-t-on indiqué lors de la cérémonie de rebaptisation.
L’évènement a donné lieu à l’organisation aussi d’une réception symbolique en l’honneur des familles des deux martyrs, lors de laquelle ont été passés en revue les parcours militants et la bravoure des deux chouhada durant la guerre de Libération du pays du joug colonial. Né en 1920 à Touggourt, le chahid Mohamed Amrane Boulifa, chargé de la mission de collecte de fonds pour l’armée de Libération nationale (ALN), a pris part, outre sa contribution aux côtés du chahid Si El-Haouès dans la wilaya VI historique, à des actions militaires, dont l’élimination de collaborateurs du colonialisme, le sabotage de lignes ferroviaires et l’organisation de la grève de 1957 dans la région.
Le martyr, qui a assumé plusieurs responsabilités, politique et militaire notamment, a été arrêté le 7 novembre 1957 et a été exécuté après deux jours d’interrogatoires et de tortures. Le chahid Mohamed Chafou, natif de Mégarine en 1929, a formé la première cellule de la Révolution en 1957 dans la région.
Chargé, entre autres missions révolutionnaires, du contact avec les moussabiline et de la collecte de fonds pour l’ALN, le chahid a, aussi, conduit des actions "Fidayine" contre les agents du colonialisme français.
Le chahid, qui a rejoint les rangs de l’ALN dans la région d’El-Meghaïer, est tombé au champ d'honneur en 1958 lors d’un accrochage avec les forces coloniales.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions