vendredi 22 novembre 2019 17:40:41

AHD54 - Rebaine a BISKRA : « Pour une décentralisation des pouvoirs »

Le candidat à la présidentielle du 17 avril 2014, Ali Faouzi Rebaïne, s’est prononcé, hier à Biskra, en faveur d’une décentralisation des pouvoirs économiques et sociaux, et de l’élargissement des attributions des assemblées élues.

PUBLIE LE : 24-03-2014 | 0:00
D.R

Le candidat à la présidentielle du 17 avril 2014,  Ali Faouzi Rebaïne, s’est prononcé, hier à Biskra, en faveur d’une décentralisation des pouvoirs économiques et sociaux, et de l’élargissement des attributions  des assemblées élues.
Lors d’un meeting qu’il a animé au premier jour de la campagne électorale, M. Rebaïne a expliqué que la décentralisation des pouvoirs économiques et sociaux passe par « la mise en place d’un nouveau découpage administratif favorisant l’initiative économique à travers une réhabilitation des pouvoirs exécutifs des assemblées élues ».
Grâce à une telle politique, favorisant notamment la maîtrise de l’orientation des investissements en fonction des spécificités des regions, l’Algérie peut  atteindre l’autosuffisance alimentaire, a-t-il indiqué devant un auditoire composé essentiellement de jeunes.
« L’Algérie a tous les moyens pour arriver à l’autosuffisance alimentaire, et cette question est l’une des priorités dans mon programme électoral », a-t-il  ajouté.
M. Rebaïne a promis, s’il est élu président de la République, l’assainissement et la libération du foncier agricole et industriel, la réhabilitation des organismes de contrôle des investissements, la réorganisation des marchés  de gros, et la redynamisation du secteur de la pêche.
Evoquant en outre, le logement et le chômage, M. Rebaïne a estimé que  ces deux questions sont directement liées à la décentralisation, qui nécessite,  a-t-il dit, la réhabilitation des missions de l’administration locale et celles  du service public.
M. Rebaine a évoqué dans son intervention plusieurs autres dossiers importants comme la justice, l’éducation, la formation et la refonte du système  médical.
Il a assuré qu’il œuvrera en faveur de la consolidation des institutions  du pays afin de « construire un Etat de droit et de justice », estimant qu’ « il  est temps d’ouvrir une nouvelle page » dans la marche du pays « en impliquant la jeunesse algérienne ».

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions