jeudi 15 novembre 2018 14:33:07

Transport ferroviaire de conteneurs du port d’Alger : la SNTF veut augmenter la fréquence

Le directeur général de la Société nationale de transport ferroviaire (SNTF), Yacine Bendjaballah, a affirmé hier à Alger que sa société était prête à augmenter le nombre des trains de transport des conteneurs du port d'Alger vers le port sec de Rouiba à 10 par jour.

PUBLIE LE : 24-03-2014 | 0:00

Le directeur général de la Société nationale de transport ferroviaire (SNTF), Yacine Bendjaballah, a affirmé hier à Alger que sa société était prête à augmenter le nombre des trains de transport des conteneurs du port d'Alger vers le port sec de Rouiba à 10 par jour.
"La décision d'augmenter le nombre de conteneurs transportés du port d'Alger vers le port sec de Rouiba par voie ferroviaire, en vue de réduire le nombre des conteneurs transportés sur les principaux axes routiers nécessite la réalisation d'une infrastructure technique pour relier le port à la voie ferrée et réduire le trafic routier au niveau du boulevard de l'ALN.
Les autorités locales de la wilaya d'Alger avaient appelé dernièrement à l'augmentation de la capacité de transport des conteneurs par voie ferroviaire en vue de réduire leur transport par route, afin de fluidifier le trafic routier à Alger. La SNTF s'est engagée à relever ce nombre de 72 conteneurs à 300 conteneurs/jour.
Par ailleurs, M. Bendjaballah a proposé aux autorités de la wilaya d'Alger "de réaliser un pont spécial pour les trains, pour relever la capacité de transport des marchandises du port d'Alger vers le port sec de Rouiba et d'assurer un train, toutes les demi-heures en particulier après l'augmentation du nombre des trains à dix".  La SNTF avait lancé cette démarche en 2012, en assurant "un seul train pour le transport des conteneurs vers le port sec de Rouiba, puis trois trains circulant la nuit", a-t-il précisé, soulignant qu'"une autre surface sera aménagée à Rouiba, en vue d'augmenter le nombre des trains transportant les conteneurs du port d'Alger". Par ailleurs, "l'entreprise consacrera 127 milliards de dinars à la réhabilitation et au développement du parc ferroviaire en vue d'améliorer les prestations au profit des voyageurs et le transport des marchandises dans le cadre d'un important programme qui sera concrétisé dans les prochaines années. Ce dernier sera sanctionné par l'élargissement du réseau ferroviaire, ce qui permettra d'augmenter la distance de 3.800 km à 12.500 km dans le futur, a ajouté M. Bendjaballah. Le réseau ferroviaire de banlieue à l'instar du réseau du centre du pays a connu une hausse importante du nombre de voyageurs entre Alger, Boumerdès et Blida, dépassant les 3 millions de voyageurs depuis janvier 2014, a indiqué le responsable qui prévoit près de 35 millions de voyageurs à la fin de l'année en cours".
M. Bendjaballah a relevé par ailleurs un autre problème qui cause beaucoup d'inconvénients aux voyageurs, celui des retards des trains. Selon lui, cela est dû au vol des câbles qui régulent les panneaux de signalisation nécessaires au trafic ferroviaire.
En vue d'assurer la sécurité dans les trains et les stations, il sera procédé à la signature d'une convention avec l'un des opérateurs de la téléphonie mobile en Algérie en vue d'acquérir des lignes téléphoniques de quatre chiffres. Ceci permettra de contacter les unités de la gendarmerie nationale au niveau des stations en cas d'incident. Il a ajouté en outre que des unités de la gendarmerie nationale sont présentes au niveau des stations depuis 2004, notamment le soir, ce qui a contribué au recul du nombre de vols durant cette période.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions