mardi 18 septembre 2018 19:27:22

Palestine : Abbas prendra des mesures si Israël ne relâche pas les détenus palestiniens

Le président palestinien Mahmoud Abbas a annoncé, samedi, qu'il va prendre des mesures dans les limites des «traités internationaux» si Israël ne relâchait pas un contingent de prisonniers qui doit être libéré le 29 mars.

PUBLIE LE : 24-03-2014 | 0:00
D.R

Le président palestinien Mahmoud Abbas a annoncé, samedi, qu'il va prendre des mesures dans les limites des «traités internationaux» si Israël ne relâchait pas un contingent de prisonniers qui doit être libéré le 29 mars.

Lors de la reprise des négociations de paix en juillet sous l'égide des Etats-Unis, Israël s'est engagé à relâcher 104 prisonniers palestiniens en quatre phases, dont les trois premiers contingents, de 26 chacun, ont déjà été libérés. «Nous attendons la libération du quatrième contingent de prisonniers, comme convenu avec Israël et les Etats-Unis», a-t-il dit aux membres du comité central du Fatah.
«S'ils ne sont pas relâchés, il s'agira d'une violation de l'accord, et cela nous autorise à agir de la façon que nous jugerons la plus appropriée, dans le cadre des traités internationaux», a averti M. Abbas.  D’autre part, le président palestinien Mahmoud Abbas a réaffirmé que la politique israélienne d'expansion des implantations dans les territoires occupés entravait les négociations de paix, a rapporté hier l'agence de presse Wafa. «La politique du gouvernement israélien provoque l'échec des efforts internationaux visant à parvenir à la paixau Moyen-Orient», a déclaré samedi soir M. Abbas lors d'une rencontre avec le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères Jean Asselborn. Le président palestinien, cité par Wafa, a répété que la partie palestinienne s'était engagée pour «parvenir à une paix juste et durable basée sur la mise en œuvre des résolutions internationales, jusqu'à l'établissement de l'Etat palestinien avec El-Qods comme capitale».  Le Fatah, mouvement du président Abbas, s'est, quant à lui, engagé à maintenir les discussions de paix avec Israël, parrainées par les Etats-Unis jusqu'à la fin de l'ultimatum prévu pour avril, ont rapporté les médias. Selon un communiqué publié à l'issue d'une réunion du Comité central du Fatah, tenue à Ramallah et présidée par M. Abbas, le Fatah, au pouvoir en Cisjordanie, «ne fermera pas la porte aux efforts destinés à sauver le processus de paix jusqu'à ce que les Palestiniens obtiennent pacifiquement leurs droits légitimes».     «La direction palestinienne s'engage à maintenir les discussions avec Israël jusqu'au terme de neuf mois d'ultimatum fin avril (...) Nous déploierons tous les efforts possibles pour nous joindre à ceux des Etats-Unis consacrés à la relance du processus de paix», souligne le communiqué.
R. I.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions