jeudi 15 novembre 2018 12:19:53

Tayeb Louh : La cnsep garantira la transparence et la propreté du scrutin

La commission nationale de supervision de l'élection présidentielle garantira la transparence et la propreté du scrutin du 17 avril prochain, ainsi que la neutralité totale de l’administration

PUBLIE LE : 23-03-2014 | 0:00
D.R

La commission nationale de supervision de l'élection présidentielle garantira la transparence et la propreté du scrutin du 17 avril prochain, ainsi que la neutralité totale de l’administration, a affirmé le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh, samedi à Sétif. Fruit des consultations politiques lancées en 2011 et des réformes politiques engagées par le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, cette commission, composée exclusivement de magistrats, veillera à l’application de la loi organique sur les élections et luttera contre tous dépassements ou violations de ce texte, a ajouté le ministre, en marge d’une visite d’inspection de son secteur dans la wilaya de Sétif. Au cours d’une rencontre avec les avocats de la région de Sétif, au siège de leur club situé à El Bez, (Ouest de Sétif), M. Louh a estimé que cette commission qui encadrera ce scrutin "très important pour l’Algérie" est "indépendante de toute autre instance".
L’Etat algérien est fermement engagé, a-t-il ajouté, grâce à "des réformes continues et globales" sur la voie de la consolidation de l’Etat de droit et son pouvoir juridique "constituera, à l’avenir, une référence pour les autres Etats en matière de respect et de protection des libertés".
"Tout le monde est tenu de diffuser la culture du droit, mais cette responsabilité incombe davantage au secteur de la justice qui doit £uvrer à faire de la justice un pouvoir de défense des droits individuels et collectifs", a affirmé le ministre qui a ensuite reçu, au siège de la Cour de justice, un exposé sur les activités du secteur et les projets en cours, dont le tribunal d’El Eulma et les trois centres de rééducation d’Ain Azel, d’Ain Oulmène et d’El Eulma.
Présidant une séance de travail avec les procureurs de la République attachés à cette Cour, M. Louh a rappelé, dans son intervention, "le chemin parcouru par la justice en Algérie, notamment en matière de protection matérielle et morale des magistrats, en application des orientations du chef de l’Etat".  
Il a affirmé que ces efforts "se poursuivront durant les trois prochaines années, conformément aux critères admis".

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions