dimanche 17 dcembre 2017 01:39:36

Partenariat Sonelgaz-General-Electric : Réalisation d’un complexe d’équipements énergétiques

Un nouvel accord de partenariat à long terme, pour la réalisation d’un nouveau complexe de production de quatre usines pour la fabrication de turbines

PUBLIE LE : 20-03-2014 | 0:00
Ph. : Nacera

Un nouvel accord de partenariat à long terme, pour la réalisation d’un nouveau complexe de production de quatre usines pour la fabrication de turbines, dont la première sera spécialisée dans la fabrication de turbines à gaz de 100 à300 MW, la seconde pour la fabrication de turbines à vapeur de 50 à 160 MW, la troisième pour la fabrication d’alternateurs et la fabrication des systèmes de contrôle commande à Ain Yagout (wilaya de Batna)  a été signé, hier,  entre la Sonelgaz, représenté par son président-directeur général M. Noureddine Bouterfa, et la compagnie américaine General Electric (GE), représenté par son président-directeur général M. Steve Bolze, pour un montant de quatre cents millions de dollars, dont les délais arrêtés, soit courant 2017.
Les deux partenaires ont également signé par la même occasion les statuts de la nouvelle société en partenariat, chargée de la réalisation et de l’exploitation de ce complexe industriel de fabrication des blocs de puissance, détenue à la hauteur de 51% par Sonelgaz et 49% par une filiale de General Electric (GE industrial France).
Le complexe en question contribuera, selon le président-directeur général de la Sonelgaz, M. Noureddine Bouterfa, à fournir des équipements fabriqués en Algérie qui génèreront environ 2.000 mégawatts (MW) annuellement afin de satisfaire la demande croissante en électricité de l’Algérie. « Je nourris l’espoir de voir la signature de cet accord de partenariat apporter une impulsion nouvelle à notre économie. Le travail que nous accomplirons ensemble avec ténacité et une volonté ferme nous permettra certainement de faire de ce complexe le symbole même d’une intégration nationale profonde et d’une association étroite profitable à l’Algérie », a souligné M. Bouterfa, lors de son allocution d’ouverture en précisant que l’objectif consiste en  la fabrication locale, le transfert du savoir-faire, la formation des jeunes et la création d’emplois, notamment de faire de l’énergie électrique un « moteur de développement » et un « levier de création de richesse » et d’emploi. Il a fait savoir que l’Etat algérien accorde une importance particulière au confort du citoyen et à donner les moyens pour que la demande croissante en énergie des ménages soit satisfaite. Le PDG de la Sonelgaz a souligné, entre autres, que « la stratégie de sa compagnie consiste en la mise en œuvre d’une série de projets industriels en partenariat basés sur la valorisation des ressources locales et les avantages comparatifs dont jouit le pays. Sonelgaz entend développer une industrie nationale chargée d’assurer la fourniture des équipements destinés au secteur de l’énergie électrique, mais aussi de promouvoir l’intégration nationale dans les domaines de la recherche, de l’engineering et de la maintenance des ouvrages industriels et des systèmes d’information », affirme-t-il, en ajoutant que ce complexe boostera les secteurs de la production et de la technologie en Algérie et favorisera la création d’emplois locaux dans le secteur de l’énergie. Pour sa part, le président-directeur général de GE Power, Steve Bolze  a déclaré qu’avec plus de 40 ans de présence en Algérie, General Electric est un partenaire engagé à long terme et qui aspire à soutenir la croissance du pays. « Ce nouvel accord avec Sonelgaz renforce non seulement le potentiel de production d’énergie de l’Algérie, mais contribue aussi à l’augmentation des capacités de production locale, tout en stimulant le tissu industriel national et la création d’emplois », précise M. Bolze, en affichant sa reconnaissance envers la Sonelgaz pour leur soutien continu, tout en déclarant qu’ils mettent à la disposition de ce projet les professionnels pour apprendre aux Algériens une formation approfondie.  Cet accord sous forme d’une société commune libellée sous le nom GEAT (General Electric Algeria Turbines), fait suite à l’appel d’offres international restreint aux fabricants et portant sur la fourniture de 24 turbines à gaz (TG), de 12 turbines à vapeur (TV), de 36 alternateurs et systèmes de contrôle commande associés dans lequel les soumissionnaires auront l’obligation de s’engager à réaliser en partenariat avec Sonelgaz un complexe industriel pour la fabrication des turbines à gaz, turbines à vapeur, alternateurs et systèmes de contrôle commande constituant les blocs de puissance. Selon M. Bouterfa, et après la première étape de la réalisation de ce complexe, il est attendu dans les courts termes, la réalisation en Algérie d’autres équipement essentiels comme la chaudière en partenariat avec l’ENCC, la création d’une entreprise de fabrication de transformateurs de grandes puissances de 40 MVA à 400 MVA et la création d’une usine de fabrication de modules photovoltaïques d’une capacité d’environ 200 MWc/an.
Kafia Ait Allouache

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions