dimanche 16 fvrier 2020 21:41:03

Acquisition de véhicules pour handicapés : La Fédération expose ses doléances aux douanes

La Fédération nationale des personnes handicapées veut faire bouger les choses en matière d’acquisition de véhicules spécialement aménagés pour les personnes à mobilité réduite.

PUBLIE LE : 20-03-2014 | 0:00
D.R

La Fédération nationale des personnes handicapées veut faire bouger les choses en matière d’acquisition de véhicules spécialement aménagés pour les personnes à mobilité réduite.

Après avoir a plusieurs reprises alerté les autorités publiques notamment les services des douanes sur l’injustice faite aux personnes handicapées en mesure de conduire une voiture en leur bloquant l’accès à ce droit, la fédération passe à l’action en forçant hier les portes de la direction générale des douanes. Accompagnée de  plusieurs personnes qui attendent depuis longtemps le déblocage de la situation, la présidente de la FAPH,  Mme Atika Mammeri a été reçue par les responsables des douanes a exposé ses doléances.
 Actuellement les conducteurs handicapés rencontrent d’énormes difficultés pour l’acquisition d’un véhicule aménagé auprès de concessionnaires établies en Algérie.
Cela est dû à la circulaire émanant de la direction générale des douanes sous le N°24/DGD/D081/2010 qui limite l’exonération des droits et taxes sur véhicule spécialement aménagé au seul handicapé ayant jambe gauche invalide et donc à geler  la loi  du 11 juillet 2000 fixant les modalités d’application des dispositions de l’article 67 de la loi de finance pour 1989 relative à l’exonération des droits et taxes des véhicules automobiles de tourisme neufs, spécialement aménagés et destinés aux personnes atteintes, à titre civil, d’une paraplégie ou ayant subi l’amputation des membres inférieurs ou titulaires du permis de conduire catégorie « F » quelque soit le ou les membres handicapés » nous dira Mme Mammeri qui affirme que la délégation se rendant a la direction de la douane a été très bien reçue et que les responsables ont pris note des propositions de la fédération. Ces dernières sont dans le sens de lever les blocages qui empêchent les personnes handicapés d’acquérir un véhicule spécialement aménagé. La fédération appelle donc les douanes algériennes à «abroger la circulaire N°24/DGD/D081/2010 émanant de la direction générale des douanes, a Inscrire dans le cahier de charge des concessionnaires l’obligation de prendre les commandes de véhicules  aménagés  émanant des clients en situation de handicap, a Alléger le dossier exigé par la Douanes   Algériennes pour le bénéfice de l’exonération des droits et taxes sur véhicule spécialement aménagé  (demander seulement la carte d’handicapé et permis catégorie F), a Former les ingénieurs des mines à la conformité des aménagement et a.  
Ajouter un code « aménagement de véhicules pour personnes handicapées  dans la nomenclature du ministère du commerce. La fédération propose par ailleurs a  Mettre en adéquation la durée de l’incessibilité du véhicule (7ans) avec la durée du bénéfice de l’exonération qui est de (5ans), a Supprimer la taxe imposée aux véhicules  neufs qui est en contradiction avec la loi  du 11 juillet 2000 fixant les modalités d’application des dispositions de l’article 67 de la loi de finance pour 1989 relative à l’exonération des droits et taxes des véhicules automobiles de tourisme neufs, spécialement aménagés et destinés aux personnes atteintes, à titre civile, d’une paraplégie ou ayant subi l’amputation des membres inférieurs ou titulaires du permis de conduire catégorie « F » quel que soit le  ou les membres handicapés et enfin à prendre en compte la boite automatique comme aménagement pour personnes handicapées.
Pour les personnes handicapées, l’accession à la voiture est synonyme d’autonomie accrue. En conduisant seules leur véhicule, elles peuvent se déplacer toutes seules, que ce soit pour aller au travail, chez le médecin ou tout simplement pour prendre l’air.
Les personnes handicapées présentes a la rencontre d’hier  interpellent quant a eux les décideurs pour faire pression sur les concessionnaires afin d’introduire dans leur programme de production, l’aménagement des véhicules qui leur sont nécessaires « Pourquoi ces constructeurs ne ramènent pas ici des filiales agrée de leurs aménageurs afin de faire le travail sur place , ça nous éviterait toutes ces tracasseries » nous dira une maman handicapée qui aspire a prendre son autonomie en conduisant sa propre voiture.  
Farida Larbi

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions