lundi 18 novembre 2019 05:52:12

Algérie-FMI : Des appréciations encourageantes

Les récentes appréciations du Fonds monétaire international sur la situation de l'Algérie interviennent au fait pour soutenir toute cette politique nationale reposant sur l'investissement massif pour l'équipement du pays et la création d'une infrastructure de base moderne et conforter ainsi les propos contenus dans un des discours du Président de la République : les clignotants sont au vert...

PUBLIE LE : 19-03-2014 | 0:00

Les récentes appréciations du Fonds monétaire international sur la situation de l'Algérie interviennent au fait pour soutenir  toute cette politique nationale reposant sur l'investissement massif pour l'équipement du pays et la création d'une infrastructure de base moderne et conforter ainsi les propos contenus dans un des discours du Président de la République : les clignotants sont au vert...
Et même si nos ressources proviennent en majorité du secteur des hydrocarbures au caractère de précarité si etabli, la gestion fut souscrite aux paramètres de la rationalité et de la rigueur pour dégager parfois des excédents et promouvoir le sens de l'épargne au vu par exemple des réserves capitalisées. Evidemment de tels indices ne peuvent dissimuler quelques fléaux notamment de l'inflation et du chômage pour amener les gestionnaires et  experts à plancher sur la recherche des voies et moyens à mettre en œuvre pour leur éradication et à se concentrer sur l'approche micro-économique.
De surcroît que la notion de développement durable constitue une préoccupation et une priorité à la fois dans l'action de l'Etat qui s'est dépensé sans compter pendant au moins ces dix ou quinze dernières années pour asseoir les fondements et provoquer une véritable relance économique grâce à la redynamisation de l'investissement productif.
Un temps fut accordé donc à l'équipement du pays et à la mobilisation des ressources hydriques, c'est-à-dire l'eau, le premier facteur de développement avant de pondre tout un arsenal juridique favorisant l'investissement productif. Au profit des opérateurs ou des jeunes opérateurs, tout un effort est consenti pour réunir les conditions de réussite  de cette relance surtout que des dispositions ont été prises parallèlement pour régler le problème du foncier. Le travail de base entamé est conséquent et jamais égalé sûrement devant ces imposantes infrastructures réceptionnées à l'image de l'autoroute et des lignes de chemins de fer modernisées et ces opérations de mise en valeurs des milliers d'hectares de terres pour la valorisation de l'agriculture, la ressource éternelle du pays.
De l'effort soutenu donc et des actes accomplis au quotidien, la tendance est à l'exploitation des autres créneaux également âpres leur remise à niveau pour se débarrasser  d'une dépendance ou d'un héritage et opter pour la réhabilitation des notions du travail et du mérite et l'encouragement au sens de l'imagination et de l'entreprise. Bref, des éléments à même de développer une PME  créatrice d'emplois et génératrice de richesses. Le rapport du FMI reste dans une grande mesure une référence pour motiver notre système économique, mais il ne peut être figé pour évoluer avec le temps et de nouvelles données pour qu'une ligne de conduite assez osée soit adoptée. Une ligne de conduite obéissant aux règles de la rigueur, du pragmatisme, de la rentabilité et de l'efficacité. Une règle économique purement pour accompagner une mutation nationale et rentabiliser au mieux les potentialités humaines et matérielles que renferme le pays. Tout un programme...
A. Bellaha

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions