samedi 22 septembre 2018 11:14:36
D.R

Toutes les conditions sont réunies pour assurer une bonne couverture médiatique de l'élection présidentielle du 17 avril 2014 et en garantir  "le même traitement" à tous les candidats, a indiqué, hier à Alger, le ministre de la Communication, Abdelkader Messahel.         

«Toutes les conditions sont réunies, notamment au plan technique. Nous  attendons ce qui viendra de la Commission nationale de surveillance de l'élection  présidentielle qui a pratiquement toutes les prérogatives voulues pour la répartition des condidats (dans leur passage à l'antenne) et même celui d'en définir le timing", a déclaré M. Messahel lors d'une visite d'inspection aux studios d'enregistrement au Club des Pins et du Centre international presse de Kouba. M. Messahel a souligné qu'une charte interne a été confectionnée à la  Télévision et à la Radio algérienne pour expliquer le traitement à adopter par  les équipes journalistiques avec les candidats lors de leur déplacement dans  les 48 wilayas du pays et une autre concernant le traitement à adopter vis-à-vis  des partis lors de leurs interventions lors de leur expression directe à l'antenne. Il a relevé qu'à toutes les phases de l'enregistrement lors des passages  à l'antenne, les candidats ou leurs représentants "y seront impliqués, dans  la mesure qu'avant la diffusion de leurs interventions, une copie sera visionnée  par les intéressés, qui jugent si elle passe ou doit être revue".  "En tout état de cause, ce qui sera retransmis se fera avec l'aval des  candidats ou de leurs représentants", a assuré M. Messahel, estimant que tous  les médias, notamment les envoyés spéciaux étrangers travailleront "à l'aise  et sans problème". De son côté, le directeur général de l'ENTV, Toufik Khelladi, a indiqué  que son entreprise a "mis le paquet" pour la couverture de cet évènement,  relevant que 1.000 personnes (entre journalistes, techniciens et cameramen) sont  déployés à cet effet.  Il a ajouté que dans le cadre de la transparence et de la neutralité de cette couverture médiatique, l'ENTV a prévu de remettre quotidiennement à  la Commission nationale de surveillance de l'élection présidentielle, les DVD contenant tout ce qui a été diffusé durant les différentes interventions des candidats.   

--------------------------------

Messahel appelle les médias publics à sensibiliser le citoyen
Le ministre de la Communication, Abdelkader Messahel a appelé, hier, les médias publics à sensibiliser le citoyen à l'importance de participer à l'élection présidentielle du 17 avril prochain estimant qu'il s'agit  d'un "devoir national important".    
Invité de l'émission "Akhbar Edahira" (journal de l'après-midi) diffusée par la TV algérienne, M. Messahel a fait savoir que les médias publics, notamment la Radio et la Télévision sont appelés à "sensibiliser le citoyen à l'importance de participer à l'élection, un devoir national à travers lequel  le citoyen algérien exprime son avis et choisit le candidat qu'il juge  digne de confiance" pour la présidence de la République.         
Les radios locales sont également concernées par la sensibilisation du  citoyen à l'impératif d'accomplir son devoir électoral, a-t-il souligné.         
L'échéance du 17 avril sera une "date importante" pour l'Algérie, a-t-il  fait remarquer exhortant l'ensemble des citoyens à être "optimistes et à accorder  un intérêt particulier au devoir électoral en se rendant en force aux urnes  afin de prouver au monde que l'Algérie est un Etat moderne et jouit réellement  de la stabilité".         
Il a, par ailleurs, invité tous les candidats à "respecter les règles  du jeu", soulignant l'existence de mécanismes pour trancher d'éventuels dépassements  par certains établissements médiatiques publics ou privés à l'encontre d'un  candidat. Il s'agit de la Commission nationale de surveillance de l'élection  présidentielle et de la Commission nationale de supervision de l'élection  présidentielle.          
Le ministre a rappelé, dans ce contexte, que tous les moyens techniques  et humains au niveau des médias publics notamment la Radio et la Télévision  sont "prêts" pour assurer la couverture médiatique de cet évènement dans les  trois langues (arabe, français et tamazight).          
Dans un souci de garantir le bon déroulement de la couverture médiatique,  un "nouveau matériel" sera utilisé pour la première fois, a fait savoir M. Messahel affirmant que plus de 1.000 journalistes et techniciens de la Télévision ont  été mobilisés pour couvrir la campagne électorale des candidats. La même mobilisation  a eu lieu au niveau de la Radio nationale. Concernant la liberté d'expression, M. Messahel a cité parmi "les missions""  de la commission nationale de surveillance de l'élection présidentielle, la  répartition des plages horaires consacrées aux interventions des candidats  et leurs représentants à la télévision et à la radio nationales. Au sujet de la couverture de la campagne électorale à l'extérieur du pays, eu égard à la "forte concentration" de la communauté algérienne en   France, aux Etats Unis et dans certains pays arabes, M. Messahel a indiqué   qu'elle sera assurée par "les médias publics et en une période bien déterminée,  afin que les candidats et leurs représentants puissent s'exprimer". Quant aux demandes d'accréditation de journalistes étrangers formulées  par les médias étrangers, le ministre a souligné que "des contacts sont en cours  entre les ministères de la Communication et des Affaires étrangères, en prévision de la remise des accréditations dans les tout prochains jours pour leur  permettre d'assurer la couverture médiatique. "Plusieurs demandes" ont été formulées par des médias internationaux  (audiovisuels et écrits) de certains pays qui "s'intéressent à l'Algérie", dont  des pays européens, américains et asiatiques et des pays arabes, a affirmé  le ministre. Le centre international de presse sera ouvert prochainement au profit  de la presse nationale et étrangère où des bureaux seront consacrés à la presse  internationale, a-t-il ajouté. Il a, en outre, souligné que toutes "les facilités sont offertes" à  la presse étrangère pour assurer "la couverture de cet évènement et une diffusion directe et en différé".         
 Par ailleurs, le ministre a appelé les médias publics "à faire preuve de neutralité, d'équité et de transparence" stipulées par les lois, notamment  les articles 179, 180 et 199 de la loi organique portant régime électoral, et exhorté "les candidats, de même que leurs représentants et la presse à respecter l'éthique professionnelle".

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions