samedi 22 septembre 2018 18:56:23

Assassinat d’un homme de 74 ans à Tissemsilt : Le crime était prémédité

Un nouvel assassinat vient d’être élucidé par les unités territoriales de la Gendarmerie nationale, à l’issue de plusieurs jours d’investigations dans la région de Tissemsilt.

PUBLIE LE : 19-03-2014 | 0:00

Un nouvel assassinat vient d’être élucidé par les unités territoriales de la Gendarmerie nationale, à l’issue de plusieurs jours d’investigations dans la région de Tissemsilt. Sur la base d’une information faisant état de la présence d’une dépouille mortelle devant une voiture stationnée au bord de la route, les gendarmes ont déclenché, sur-le-champ, une enquête pour mettre la lumière sur les tenants et les aboutissants de cette affaire de meurtre complexe. En effet, tout a commencé lorsque le corps de la victime, un citoyen âgé de 74 ans, présentant des traces de violences au visage et au cou, a été découvert près d'un véhicule de marque Renault Mégane appartenant à sa fille, en bordure de la RN 19, à la commune d’Ammari (Tissemsilt), a-t-on appris auprès de la cellule de communication du commandement de la Gendarmerie nationale. Les investigations entreprises par les gendarmes de la dite brigade ont abouti à l'interpellation de l'un des mis en cause qui a avoué les faits qui lui sont reprochés, en déclarant qu'il a agi de la sorte suite à une altercation verbale avec la victime sur le prix de location d'un véhicule auprès de l’agence de voitures appartenant à sa fille. Poursuivant l'enquête, les gendarmes ont interpellé son complice à Sougueur (Tiaret), tandis que trois autres acolytes demeurent activement recherchés. Les gendarmes de la brigade d’Ammari ont présenté devant le procureur de la République près le tribunal de Tissemsilt, deux personnes, pour homicide volontaire avec préméditation. Elles ont été placées sous mandat de dépôt, précise la même source.
Dans une autre affaire criminelle, les gendarmes de la section de recherche de Boumerdès ont présenté devant le procureur de la République près le tribunal de Rouiba (Alger), trois personnes pour association de malfaiteurs, détention et commercialisation de stupéfiants. Deux d’entre elles ont été placées sous mandat de dépôt et la dernière citée à comparaître à une audience ultérieure. Agissant sur renseignements et en vertu d’un mandat de perquisition, les gendarmes de la section de recherche de Boumerdès et de la Section de sécurité et d’intervention ont interpellé une personne et saisi, dans son domicile à Hammedi, 800 grammes de kif traité et trois aérosols lacrymogènes. Deux autres acolytes dénoncés par le mis en cause au cours de l’enquête ont été également interpellés.
Mohamed Mendaci
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions