lundi 24 septembre 2018 11:31:42

Droits de l'homme au Sahara occidental : la police marocaine réprime des manifestations dans les villes occupées

Les forces de sécurité marocaines ont réprimé samedi dernier de nombreuses manifestations organisées dans les principales villes du Sahara occidental occupé, pour revendiquer l’élargissement de la MINURSO et l’arrêt de la spoliation des ressources naturelles de ce territoire

PUBLIE LE : 17-03-2014 | 0:00
D.R

Les forces de sécurité marocaines ont réprimé samedi dernier de nombreuses manifestations organisées dans les principales villes du Sahara occidental occupé, pour revendiquer l’élargissement de la MINURSO et l’arrêt de la spoliation des ressources naturelles de ce territoire, a rapporté hier l'Agence de presse sahraouie (SPS). Des centaines de policiers en tenue et en civil, des agents des forces auxiliaires sont "violemment" intervenus pour disperser les manifestations avec des citernes d’eau comprimée, des matraques et des pierres, entraînant des "dizaines de blessés", est-il précisé de même source. Dans un premier bilan provisoire, plus 80 blessés ont été recensés dans la seule ville d’El Ayoun, capitale du Sahara occidental occupé par le Maroc, a indiqué SPS. Au même moment, des manifestations ont été organisées dans de nombreuses villes espagnoles, ainsi qu’en France et en Suisse pour protester contre la répression marocaine et exiger de l’ONU qu'elle "assume ses responsabilités" s'agissant de la protection de la population sahraouie dans les territoires occupés, a précisé la même source.  En Espagne, plus d'une centaine de personnes ont participé samedi, à une marche pour exiger l’élargissement des prérogatives de la Mission des Nations unies pour le référendum au Sahara occidental (MINURSO) à la protection et la surveillance des droits de l'homme au Sahara occidental, a rapporté SPS, citant Europa Press. "Nous voulons demander la prorogation du mandat de la MINURSO, qui doit s'achever le 30 avril, pour inclure la surveillance des droits de l'homme, étant la seule la mission de l'ONU à travers le monde sans mécanisme des droits de l’homme", a déclaré le représentant du Front Polisario à Galice, Habibullah Mohamed, dans une déclaration à Europa Press. "Le Maroc, en dépit de ses relations avec l'Union européenne, ne respecte et n’applique pas les paramètres d'un Etat de droit, la population sahraouie subit une répression incroyable", a ajouté le responsable sahraoui.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions